Interception vous emmène ce dimanche dans un endroit hors du commun : une petite ville plantée sur les rives de la baie d’Hudson au Canada, dont les habitants partagent un mois par an le territoire avec des ours polaires ! Churchill se trouve sur l’une des principales routes migratoires de l’ours blanc. A partir de mi-octobre, lors du passage dans leur région de plusieurs centaines de ces animaux, les habitants s’organisent : chaque matin, avant l’ouverture des écoles, la « police des ours » patrouille pour repérer et capturer les animaux égarés. Les plantigrades sont alors enfermés dans la prison à ours avant d’être transportés par hélicoptère dans une zone non habitée. Dans cet étonnant reportage, Gwenaëlle Abolivier nous raconte comment -avec beaucoup de patience et d’ingéniosité, les habitants de Churchill préservent le caractère sauvage des ours blanc qui les entourent en évitant soigneusement tout contact. « Nos deux espèces peuvent apprendre à se respecter et à partager le même territoire » affirment t-ils. Sur les traces de l'ours polaire Rémy Marion Nanouk communication, 1999 La complainte de l’ours polaire Jean-Louis Etienne Edition JC Lattès,2001 Lonely planet: le Canada 7ième édition, 1999

Être, et ne pas naître

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.