Interception vous emmène ce week end sur l’île de Marie-Galante en Guadeloupe. A 7000 kilomètres de Paris, on parle aussi de «discrimination positive ». L’unique lycée de l’île vient d’adhérer à la convention d’éducation prioritaire proposée par l’Institut d’Etudes Politiques de Paris. Depuis 2001, cette procédure permet à des élèves issus des quartiers défavorisés de rejoindre les bancs de la prestigieuse école : exemptés du difficile concours écrit, ils sont recrutés sur dossier et entretien oral. En novembre dernier, une délégation d’étudiants et de professeurs de Sciences Po s’est rendue à Marie-Galante pour motiver de futurs candidats. Un voyage qui permet à Marie Christine Le Dû de dresser le bilan de cette expérience étonnante, qui en cinq ans, a changé les mentalités dans les lycées concernés. Aujourd’hui 189 des 4000 élèves de Sciences Po sont issus des ZEP !

liens

[Les conventions d’éducation prioritaire](http://www.sciences-po.fr/ "Depuis 2001, les conventions d’éducation prioritaire permettent à des élèves de ZEP d’intégrer Sciences Po, sans passer le concours d’accès, après examen du dossier scolaire.br /

Actualités, bilan et témoignages d’élèves sur le site de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris.")

Depuis 2001, les conventions d’éducation prioritaire permettent à des élèves de ZEP d’intégrer Sciences Po, sans passer le concours d’accès, après examen du dossier scolaire. Actualités, bilan et témoignages d’élèves sur le site de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris.### Dossiers ZEP

Les politiq

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.