Interception, le magazine de reportages de la rédaction de France Inter fête ses vingt ans cette année. Vingt ans de grand reportage au bout du monde (97 pays visités) et au bout de la rue, pour comprendre le monde et son évolution.

Éric Dammagio à bord de l'Aquarius (avril 2016)
Éric Dammagio à bord de l'Aquarius (avril 2016) © Radio France / Pascal Dervieux

En deux décennies, neuf producteurs se sont succédé pour coordonner le travail des plus de 250 reporters qui ont collaboré à l'émission. Les thèmes abordés sont multiples. Migrations et menaces contre l'environnement ont été parmi les plus documentés.

Le 5 septembre 1999, la première émission était déjà consacrée au problème de l'immigration clandestine, deux jeunes Guinéens ayant été retrouvés morts dans le train d'atterrissage d'un avion qui venait de se poser à Bruxelles. 

Depuis, de nombreux reportages ont abordé cette thématique, en suivant avec Omar Ouhamane dans sa traversée de la Mer Égée avec des migrants, ou encore, avec Pascal Dervieux en suivant les opérations de sauvetage menées par l'Aquarius, avec Vanessa Descouraux retrouvant à Bamako des Maliens expulsés de France ou encore, en suivant avec Géraldine Hallot, le retour choisi de Sénégalais rentrés au pays.

Une des autres dominantes de la programmation d'Interception, c'est l'observation de l'évolution de la société française. 

Plusieurs émissions ont été consacrées depuis la première saison au malaise hospitalier (on le verra avec Danielle Messager) au phénomène des travailleurs pauvres (avec Lionel Thompson et Géraldine Hallot) et aux métamorphoses du monde du travail (avec Sara Ghibaudo et Isabelle Raymond).

Et puis, comme le traitement du son est l'un des piliers de ce magazine, vous pourrez entendre des prises de son réalisées dans des conditions périlleuses ou exceptionnelles ainsi que des moments d'émotion captés au fil des reportages.

Podcast bonus

►►► 20 ans de reportages d'Interception à (re)découvrir 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.