Interception en plongée ce dimanche : nous partons en mission à bord de l’un des six sous-marins nucléaires d’attaque de la marine française.

Sous-marin nucléaire d'attaque français Saphir de retour à la base
Sous-marin nucléaire d'attaque français Saphir de retour à la base © Marine nationale / Christophe Géral

Contrairement aux quatre sous-marins lanceurs d’engin, qui embarquent des missiles nucléaires, les SNA n’ont à leur bord que des armes dites conventionnelles, type torpille. Mais pour remplir leurs longues missions (souvent quatre mois sans toucher au port), missions de chasse, de surveillance ou de renseignement au large de pays en crise, ces bateaux sont équipés d’un réacteur nucléaire qui les rend totalement autonomes.

A bord, sur une longueur de moins de 80 m, 75 officiers et hommes d’équipage font fonctionner ce qui représente sans doute l’ensemble technologique le plus complexe jamais conçu par l’homme.

Stéphane Cosme, Alain Le Gouguec et Marcos Darras vous proposent d'embarquer dans le Casabianca et de participer à une mission d'essai au large de Toulon à 300 mètres de profondeur.

Les liens

Marine nationale, les sous-marins nucléaire d'attaque Redoutables chasseurs de sous-marins, les SNA sont indispensables à la sûreté et au soutien de la FOST comme à la protection d’une force aéronavale à la mer (exemple : opérations Trident ou Héraclès). Ils concourent aussi à une « dissuasion conventionnelle ». Ils peuvent rallier rapidement un théâtre d’opérations, y rester longtemps, discrètement ou si nécessaire plus ostensiblement, y recueillir du renseignement, participer à des opérations spéciales et s’il le faut mettre en œuvre leurs armes  torpilles, missiles antinavires.

Mer et marine.com Le site de toute l'actualité maritime

Sous-marin nucléaire d'attaque Barracuda Le programme Barracuda permettra le renouvellement des 6 SNA actuels (type Rubis), lorsqu'ils auront atteint 35 ans de navigation. Il engage les forces sous-marines   pour les cinquante années à venir. L'ensemble du programme Barracuda représente 7,9 milliards d'euros de la conception à la livraison de six sous-marins entre 2017 et 2028.

L'Express, de Brest à Toulon avec le sous-marin nucléaire d'attaque Saphir L'Express a passé une semaine à bord du Saphir, l'un des six sous-marins nucléaires d'attaque français. Missions: dissuasion mais aussi protection du porte-avions Charles-de-Gaulle, renseignement... Carnet de plongée. 

Armée française : les femmes autorisées à bord des sous-marins Voilà bien « une révolution, le dernier bastion tombe », admet un officier de marine. Le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, devait annoncer mardi 15 avril que les sous-marins français allaient accueillir des femmes dans leurs équipages.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.