Les villages de nos campagnes ne sont pas les seuls à en souffrir : dans les banlieues de nos grandes villes aussi les petits commerces mettent la clé sous la porte.

Pour les quartiers dits « sensibles », la fermeture de la supérette ou de la boulangerie est vécue par la population locale comme le dernier signe d’abandon.

Rideau de fer
Rideau de fer © Radio France / Stéphane Pair

Plusieurs raisons poussent les petits commerçants à fermer leur rideau, à commencer par l’appauvrissement de leur clientèle, dans des quartiers où le taux de chômage est deux fois supérieur à la moyenne. De même que la concurrence écrasante de la grande surface voisine, qui réduit à néant toute possibilité de rentabilité. Et lorsque s’ajoute à cela les problèmes de sécurité il ne reste souvent au commerçant d’autre issue que de fermer. Les politiques de la ville mises en place depuis une quinzaine d’années relèvent cette évidence : le maintien ou la création de commerces de proximité sont des facteurs indispensables au succès. Mais les actes vont rarement au-delà du constat. Pour Interception, Stéphane Pair a arpenté quelques uns de ces quartiers des « ZUS », zones urbaines sensibles, de la région parisienne. Il y a rencontré des commerçants militants fiers du rôle qu’ils y jouent. Il en a aussi rencontré de désespérés.

Commerçants au pied de la cité – un reportage de Stéphane Pair

en Bonus

Rencontre avec François Mius, Directeur général d'Epareca (l'Etablissement public national d'aménagement et de restructuration des espaces commerciaux et artisanaux)

Rencontre avec Richard Dell'Agnola - député maire UMP de Thiais - Val de Marne

à Voir

Hommage à Ali Zebboudj - Epicier à Epinay-sur-Seine

Le documentaire de Chantal Briet - sur l'épicerie d'Ali Zebboudj

Affiche Alimentation Générale
Affiche Alimentation Générale © Radio France

Nos remerciements pour leur aide à l’organisation de ce tournage

  • Carole Sterlé

  • Richard Dell'Agnola

  • François Mius

  • Michel Beaumale

    Les liens

Le film Alimentation Generale - Teaser Pendant 4 ans, Chantal Briet a installé sa caméra à l'épicerie de la Source…À la cité de la Source à Epinay-sur-Seine, dans un centre commercial vétuste menacé de destruction, l'épicerie d'Ali reste l'unique lieu d'échange, un refuge où peuvent se retrouver les habitants du quartier.Ce film documentaire nous plonge avec bonheur dans le quotidien d'une petite épicerie, véritable oasis de vie. Les clients se succèdent sous l'oeil beinveillant d'Ali, l'épicier charismatique, chanteur à ses heures…Cette chronique émouvante et souvent drôle met en valeur l'importance d'un tel lieu : un petit commerce de quartier où jaillissent encore, malgré les difficultés, la chaleur humaine, le rire, la convivialité…

Epareca Créé en 1998, l’EPARECA est le seul établissement public dédié au soutien du commerce de proximité dans les banlieues et quartiers sensibles

Centre de Recherche pour l’Étude et l’Observation des Conditions de Vie « Commerces et zones sensibles », la plus récente étude sur le sujet est signée du CREDOC (Xavier MORDRET, Bruno MARESCA)

Ipsos Une récente enquête IPSOS pour France Bleu a sondé les Français et leur rapport aux quartiers sensibles. Le renforcement de la présence des commerces de proximité fait partie des priorités mais loin derrière l’emploi, l’éducation ou la présence policière.

Banlieue de la république Après avoir mené une enquête de territoire sur la commune de Clichy-Montfermeil sous la direction de Gilles Kepel, l’Institut Montaigne présentera en janvier 2012 ses propositions pour les quartiers populaires.

Le minimarché Laura de Kamal Rad Son épicerie fait revivre le quartier...un article paru dans Le Parisien

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.