Pour cette 3ème mission au sein de la coalition internationale contre Daesh, il aura passé plus de trois mois en mer Méditerranée.

Charles de Gaulle
Charles de Gaulle © Radio France / Pascal Dervieux

Ses 24 chasseurs-bombardiers Rafale embarqués auront multiplié appontages et catapultages, opérations de reconnaissance ou de bombardement de jour comme de nuit. Au-dessus de l’Irak et de la Syrie.

Mais le Charles-de-Gaulle doit rentrer au port. Pendant 18 mois, la marine française se retrouve sans son unique porte-avions, immobilisé pour une remise à niveau de la cale jusqu’au pont. Pascal Dervieux et Arthur Gerbaut ont passé plusieurs jours et plusieurs nuits à bord, aux côtés d’un équipage de 2 000 hommes et femmes soumis à un rythme parfois infernal. Marins, pilotes de Rafale, d’hélicoptères ou d’avions d’observation Hawkeye, mécaniciens, équipes de renseignement, mais aussi cuisiniers ou marins pompiers font de ce bateau une véritable ville où chacun a son poste.

Reportage de Pascal Dervieux. Prise de son : Arthur Gerbault. Mixage : Cédric Chatlus.

Réalisation d’Anne Lhioreau, assistée de Stéphane Cosme et Zohra Bensmaïli

Pour aller plus loin :

Avec l'aimable concours de la documentation sonore de Radio France.

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.