Créée sur les décombres de laSDN qui fut impuissante à empêcher la seconde guerre mondiale, l'ONU fête ses 70 ans. Un reportage d'Aurélien Colly.

L’ONU fête cette année ses 70 ans . Créée sur les décombres de laSDN qui fut impuissante à empêcher la seconde guerre mondiale, l’Organisation semble aujourd’hui à un tournant de son histoire.

le conseil de sécurité de l'onu veut la fin des combats à gaza
le conseil de sécurité de l'onu veut la fin des combats à gaza © reuters

La fin de la guerre froide, qui l’a longtemps paralysée, avait fait naître l’espoir qu’elle allait enfin devenir le lieu où l’ensemble des nations s’accordent pour préserver la paix mondiale. Mais après des échecs retentissants, comme en Bosnie ou au Rwanda, où elle n’a pu empêcher des massacres, l’ONU semble aujourd’hui plus que jamais paralysée par le jeu des grandes puissances qui dominent le conseil de sécurité et possèdent un droit de véto. Elle agit sur de grandes causes sociétales comme le réchauffement climatique ou la propagation du virus Ebola. Mais sur le terrain de la paix, elle ne parvient pas à juguler de nombreux conflits et reste impuissante face à l’interminable conflit israélo-palestinien.

Faut-il alors réformer son fonctionnement, par exemple, pour mieux tenir compte du poids des puissances émergentes comme l’Inde ou le Brésil ? La question se pose. Car si la relative marginalisation de l’ONU se poursuit, c’est la question de son utilité qui peut surgir. L’organisation n’apparaîtrait plus alors que comme une bureaucratie parasite réunissant à New York un aréopage de fonctionnaires généreusement rémunérés.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.