Voyage cette semaine dans une ville utopique en Inde. Auroville a été fondée il y a 40 ans par une poignée de soixante-huitards en majorité français. Ils ont suivi l'appel de "Mère" une poétesse française compagne du guide sprirituel indien Sri Aurobindo. Partis de Paris en cars en février 1968, ils ont choisi un terrain désertique près de Pondichéry et y ont construit des huttes, planté des arbres puis érigé le Matrimandir, lieu de méditation. Aujourd'hui, deux mille personnes vivent toujours à Auroville, dont trois cents français. Les huttes ont laissé la place à des maisons en briques, les commerces et entreprises y ont fleuri. Les aurovilliens qui font des bénéfices en reversent une partie à la communauté. Les autres travaillent pour la collectivité en échange du gite et du couvert. Mais Auroville soulève les questionnements : est-ce une secte? Y trouve-t-on les mêmes inégalités sociales qu'à l'extérieur? Le projet initial de créer une ville modèle pour les générations futures a-t-il abouti? C'est un reportage de Jean-Philippe Deniau.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.