[scald=8665:sdl_editor_representation]C’est au nom de la liberté de la presse que 143 journaux ont publié dans 56 pays une -ou plusieurs- des caricatures du prophète Mahomet, caricatures qui ont enflammé le monde musulman. En Algérie, au Yémen et en Jordanie, certains de ces médias ont été interdits. Neuf responsables de publication ont été jetés en prison ! La liberté d’informer a un prix : Interception a choisi de dresser le portrait de trois journalistes persécutés dans leur pays pour avoir voulu exercer leur métier : Rémy Ngono était présentateur vedette d’une radio privée camerounaise. Yves Bruno Ralison travaillait à la télévision malgache. Tous deux ont été emprisonnés et torturés parce qu’ils n’ont pas cédé aux pressions politiques des pouvoirs en place. Ahmat Zeidane Bichara est tchadien. Il est poursuivi par les islamistes de son pays pour avoir dénoncé des centres de redressement coranique. Tous les trois ont trouvé refuge à la Maison des Journalistes à Paris où les a rencontrés Florence Paracuellos. ### liens

[Le site de la Maison des journalistes](http://www.maisondesjournalistes.org/ "La Maison des journalistes a été créée en juin 2000 par Danièle Ohayon, journaliste à France Info, et Philippe Spinau. Ils ont ouvert une première structure en mai 2002 à Bobigny avant de doubler la capacité d'accueil de la Maison, maintenant installée à Paris.br /

C'est un lieu où les journalistes contraints de fuir leur pays peuvent trouver un toit et une ambiance de travail. La Maison héberge trente journalistes par an et leur offre la possibilité de pratiquer (bénévolement) leur métier à travers le journal de la MDJ, L'Oeil de l'exilé, à découvrir sur ce site.br / La Maison a déjà accueilli des journalistes d'Algérie, Arménie, Bangladesh, Biélorussie, Birmanie, Cameroun, Chine, Congo, Côte d'Ivoire, République démocratique du Congo, Cuba, Haïti, Pakistan, Tchad, Togo, Tunisie et Yémen.")

La Maison des journalistes a été créée en juin 2000 par Danièle Ohayon, journaliste à France Info, et Phili

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.