Interception ouvre une page d'histoire, en donnant la parole à ceux qu'on appelle les Justes, ces français qui ont sauvé des juifs pendant la Guerre, au péril de leur vie. Benoît Collombat a recueilli les témoignages rares de sept d'entre-eux, âgés de 78 à 92 ans. François, Gaby, Henri, Irène, Odile, sœur Marie et Maurice racontent avec pudeur et émotion des histoires exceptionnelles. Tous affirment que c'était normal, qu'ils n'ont fait que leur devoir, qu'ils ne sont pas des héros. Certains n'en ont même jamais parlé à leurs proches, ou n'ont dit que très tardivement la vérité aux juifs qu'ils ont sauvés. Le mémorial israélien de Yad Vashem a reconnu, en France, 1900 " Justes parmi les nations ", mais ils sont sans doute plusieurs centaines de milliers de femmes et d'hommes généreux qui ont recueilli, protégé ou défendu des juifs menacés de mort. Demain, ces Justes ne seront plus là : Interception leur donne la parole : 40 minutes de témoignages, pour que les plus jeunes découvrent aussi ces actes de résistance méconnus. Cette émission, diffusée le 16 juillet dernier, a reçu au mois d'octobre un prix international de programmes radio: le Prix Ondas 2000.

Le livre des Justes. Lucien Lazare Lattès, 1993 ou Hachette littérature, 1996. Le Juste de Bordeaux José-Alain Fralon Ed.Mollat, 1998. La Force du bien. Marek Halter Laffont, 1995. Sauver les enfants. Vivette Samuel Liana Levi, 1995.Reportage sur l'interruption volontaire de grossesse et l'éducation des jeunes femmes

liens

http://web.senat.fr/rap/l99-353/l99-353.html

Proposition de loi sur les victimes des crimes racistes et antisémites de l’Etat français et hommage aux Justes de France###

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.