[scald=9795:sdl_editor_representation] Interception vous raconte cette semaine l'histoire d'une passion. Un pianiste italien vient de passer quinze années de sa vie à rechercher des partitions écrites par les prisonniers et les déportés dans les camps nazis. Ces partitions étaient oubliées dans des bibliothèques ou chez les familles des déportés. Francesco a exhumé près de quinze mille partitions, chansons, poèmes écrits sur des papiers de fortune par des musiciens amateurs ou professionnels déportés. Il a remis à neuf tous les documents, a persuadé des musiciens et des chanteurs de se lancer dans l'aventure, a fait enregistrer sur CD ces œuvres méconnues. Grâce à son acharnement, la première Médiathèque de la littérature musicale concentrationnaire va ouvrir ses portes le 30 janvier prochain à Rome. Eric Valmir a notamment rencontré des familles de déportés ayant composé des musiques, bouleversées par de telles découvertes et par la démarche de Francesco. Les extraits d'opérette que vous avez entendus dans cette émission sont tirés de l'œuvre écrite en déportation, dans le camp de Ravensbrück, par la résistante et ethnologue Germaine Tillion. Opérette intitulée "Le Verfügbar aux enfers" interprétée par l'orchestre de chambre Pelléas et enregistré pour France Musique au théâtre du Châtelet en 2007. La vie et l'oeuvre de Germaine Tillion sont présentées au Musée de L'Homme à Paris, jusqu'au 8 septembre. Renseignements 01 44 05 72 72 wwwmnhn.fr ### liens

Rudolf KAREL (Plzen 1880-Terezín 1945)

Résistant pendant l’occupation nazie, il fut arrêté et emprisonné en 1943 année de son Nonet puis envoyé à Terezín en 1945 où il mourut peu avant la libération.###

L'équipe

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.