Comment vit-on quand le chômage s’installe… quand l’espoir d’une vie normale s’éloigne ? Le magazine des journalistes de France Inter raconte, dimanche matin, la spirale infernale des salariés de Wolber. Leur usine - qui fabriquait des pneus de vélo, à Soisson - a été fermée il y a plus de cinq ans par Michelin, le propriétaire. 451 personnes ont été licenciées. Pour Interception, Marie Viennot a suivi «les Wolber», des femmes surtout. Elle a pris le car avec elles, lors de leurs dernières batailles devant la justice, à Soissons, puis à Clermont-Ferrand. Les prud’hommes estiment que les licenciements de 1999 n’étaient pas justifiés, et qu’il faut réintégrer les salariés… Problème : Michelin a détruit l’usine ! Au-delà des étapes judiciaires, Marie Viennot a écouté le récit de ces vies brisées, la détresse à fleur de peau, l’angoisse de la misère qui vient… Tellement loin des justifications économiques du numéro un mondial des pneumatiques, sans parler du salaire du patron, Edouard Michelin…

Aller simple pour Érevan , reportage de Hubert Huertas.

L'équipe

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.