Après New York et Madrid, à qui le tour ? Les attentats de jeudi dernier en Espagne ont renforcé la crainte d'une action terroriste à Londres. Une attaque est "inévitable" a même déclaré cette semaine le chef de la police britannique, John Stevens. Pour Interception, Jean-Marc Four a enquêté sur les réseaux islamistes en Grande-Bretagne. Les fous d'Allah sont étroitement surveillés. La moitié des kamikazes du 11 septembre, et pratiquement tous ceux qui sont cités dans les affaires de terrorisme impliquant Al-qaida, sont passés par Londres et la mosquée de Finsbury Park. Pourtant, au nom d'une longue tradition d'accueil et de liberté d'expression, l'Angleterre tolère des prêches d'une violence inimaginable. Deux questions contradictoires reviennent tout au long du reportage : - Est-il possible d'envisager un accord tacite : les islamistes ne font pas d'attentat sur le sol britannique, en échange, le gouvernement les laisse tranquille ? - Il ne s'agit pas de savoir s'il y aura un attentat, mais quand ? BibliographieAl-Qaeda: Casting a Shadow of Terror Jason Burke IB Tauris Livre en Anglais.

L'équipe

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.