[scald=9281:sdl_editor_representation]Interception part ce dimanche pour le Niger à la rencontre des peuples nomades, victimes de la sécheresse et de l’avancée du désert. Alhous et Tideq sont touaregs : Avant, on pouvait vivre un an sans argent dans le désert, racontent-ils. Aujourd’hui, le mode de vie des tribus a radicalement changé. Certains touaregs sont devenus maraîchers. D’autres vivent de petits boulots dans les bidonvilles qui fleurissent autour d’Agadès. Certains anciens soldats de la rébellion se reconvertissent en passeurs. Pour eux, le désert n’a aucun secret : A la périphérie de la ville, ils chargent dans leurs véhicules 4x4 les réfugiés maliens ou sénégalais qui -via l’Algérie ou la Lybie- rêvent de rejoindre l’Europe ! Gwenaëlle Abolivier nous fait également rencontrer les dernières familles qui arrivent à vivre de nomadisme dans la vallée du Tiden. Le Niger est le pays le plus pauvre du monde. ### liens

Sur le site de l'UNICEF

Page sur le Niger : actualités, indicateurs, statistiques.### Sur le site de MSF

Page Niger : actualités, contexte, actions et publications de msf.### Sur le site du CADTM (Comité pour l'annulation de la dette du Tiers monde)

Articles de sensibilité altermondialiste sur le Niger, dont plusieurs sur la famine.###

L'équipe

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.