L ui, président de la République, il a refusé de loger dans le palais présidentiel et continue de vivre dans sa ferme, une modeste maison au toit de tôle. Lui, président de la République, il a gardé sa vieille Coccinelle au volant de laquelle il va lui-même faire les courses avec sa femme. Lui, président de la République il reverse 90% de ses revenus à des associations caritatives. Lui, président de la République, il a fait légaliser l’avortement, le mariage pour tous et propose maintenant la légalisation du cannabis…

Lui, c’est « Pepe » Mujica, le président uruguayen. En 4 ans de mandat, cet ancien guérillero Tupamaro, emprisonné pendant 14 ans sous la dictature et rétif à tout protocole, est devenu la coqueluche des médias internationaux.

Mais « Pepe » n’est-il qu’une icône pittoresque ? Ce n’est ni Che Guevara, ni même Hugo Chavez. Son modèle revendiqué serait plutôt l’ex-chef d’État brésilien Lula. Sous la présidence de José Mujica, l’Uruguay a poursuivi la politique social-démocrate initiée sous son prédécesseur, Tabaré Vàsquez, premier président de gauche uruguayen. Une politique pragmatique qui n’est pas sans résultats -réduction de la pauvreté, chômage au plus bas, forte croissance- mais qui a aussi ses limites. A l’approche du bilan de son quinquennat, Benjamin Illy a pu interviewer, dans sa Coccinelle, ce président dont le style singulier divise parfois ses concitoyens.

en vidéo

E ntretien avec José Mujica, le président "normal" de l'Urugua

Les liens

Biographie de José Mujica Biographie de José Mujica sur le site de la Présidence de la République orientale de l’Uruguay. En espagnol

Le blog de José Mujica Blog officiel de José Mujica. En espagnol

José Mujica sur Facebook José Mujica sur le réseau social

José Mujica en images José Mujica sur Tumblr

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.