Interception présente dimanche des portraits de trentenaires engagés dans l’action syndicale. La jeunesse s’est mobilisée contre le CPE. Eux, ils vivent la précarité dans l’entreprise. Ils sont révoltés par l’injustice, ils ont du cran, et payent parfois très cher leur engagement. - Stéphane travaille dans un grand cabinet d’audit anglo-saxon. Ici, pas de culture syndicale : les cadres ne comptent pas leurs heures, jusqu’à ce qu’ils craquent ou soient « virés ». Stéphane est devenu le mouton noir. Il fait l’objet d’une procédure de licenciement. - Nancy est « superviseur de plateforme » dans un centre d’appel téléphonique. Elle trouve que le dialogue avec son patron est souvent plus efficace que la confrontation et la grève. - Nicolas, lui, est documentaliste dans un lycée en zone prioritaire. Il s’est syndiqué quand il a vu les faibles moyens de l’école et la misère de certaines familles : pour une sortie de classe qui coûte trois euros, des parents demandent parfois à payer en plusieurs fois... C’est une enquête de Véronique Julia, avant le congrès de la CGT la semaine prochaine, et celui de la CFDT en juin. ---------------- Dans l'émission ont été présentés des extraits du film 'Ressources humaines' de Laurent Cantet.

liens

Sur le site de la CFDT

Un article sur le rassemblement des jeunes adhérents CFDT en mai 2005, compte rendu du débat et témoignages.### Sur le site de La Découverte

Le dernier numéro de la revue ‘Mouvements’ (janvier 2006) est consacré au thème ‘réinventer le syndicalisme’.###

L'équipe

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.