De la rage Kabyle à la révolte algérienne, de Tizi Ouzou à Alger, Frédéric Barreyre a suivi pour Interception les manifestations et les émeutes qui se succèdent. Le mouvement a commencé il y a deux mois en Kabylie. Il s'est propagé jusqu'à la capitale lors de l'immense marche du 14 juin. Il continuera lundi pour le troisième anniversaire de l'assassinat du chanteur Lounès Matoub. Les jeunes se sont mis en mouvement pour dénoncer le mépris et l'injustice -la hogra- dont ils s'estiment victimes, le chômage et la misère qui obscurcit leur avenir, la corruption de ceux qui profitent du régime et de la richesse du pays en gaz et en pétrole. Dépassant la peur des années de plomb, ils crient lors des manifestations : " pouvoir assassin, y'en a marre des généraux ." Ce ras-le-bol concerne tous les algériens. En Kabylie, il se double de revendications identitaires, principalement la reconnaissance officielle de la langue berbère. Chacal ou la ruse des dominés : aux origines du malaise culturel des intellectuels algériens Tassadit YacineLa Découverte 2001. Le dictionnaire biographique de la Kabylie Tome 1 : hommes et femmes de la KabylieSalem ChakerIna-Yas/Edisud 2001.

liens

http://www.kabyle.com/

Magazine de l'internet Kabyle. Ce site comprend des liens avec la presse algérienne, française et internationale au sujet de la révolte en Kabylie.Il propose aussi de nombreux reportages photographiques.### http://www.mondeberbere.com/

Ce site propose une actualité sur les émeutes en Kabylie, avec des articles de la presse du monde entier. Il présente aussi un actualité culturelle berbère : cinéma, littérature, peinture, musique.###

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.