Il y a deux ans, trente-neuf personnes trouvaient la mort dans l'incendie d'un camion sous le tunnel du Mont-Blanc. L'instruction judiciaire est en cours. Mais tout ce qu'on connaît du dossier montre que depuis trente ans, la sécurité des usagers a été négligée. Aujourd'hui la controverse se poursuit sur les conditions de réouverture du tunnel, annoncée pour septembre prochain. Pour Interception Jacques Prévost est allé voir les travaux de réhabilitation qui sont en cours, et qui sont loin de faire l'unanimité.Il a rencontré les maires de Chamonix et de Genève, des pompiers et des spécialistes de la sécurité. Comme de nombreux habitants de la vallée du Mont-Blanc ils s'opposent au retour des camions. Mais les responsables du tunnel et l'Etat poussent à une reprise rapide du trafic poids-lourds. Les intérêts en jeu sont énormes. Traverser les Alpes : la route en question. Jean-Marie Martin, Bertrand Château PUG, 2001. Les enjeux du transport combiné rail-route : réalités et perspectives. Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie Celse, 1998. Dans la presse : Le Point n°1487 du 16 mars 2001: Une enquête sur l'accident qui revèle un certain nombre d'éléments du dossier d'instruction. A lire également dans Le Point n°1488 du 23 mars 2001, les révélations d'un expert en incendie selon lequel il n'y aurait eu aucune victime si les feux rouges situés dans le tunnel avaient fonctionné.

Interception se plongera avec délice dans les richesses de la langue française.

invité(s)

Maître Alain Jakubowicz

avocat des familles des victimes.### liens

http://www.atmb.net/prog_fr/p_tunnel_accueil.htm

De nombreuses informations sur le tunnel sur le site d'ATBM, la société Autoroutes et Tunnel du Mont-Blanc. Caractéristiques, exploitation, rapports d'experts sur l'incendie, ou encore le programme des travaux.### http://www.mygale.org/grandruban/mtblanc.htm

Un dossier sur la sécurité des tunnels, à partir de l'exemple de l'incendie du tunnel du Mont-Blanc.###

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.