C’est un voyage fascinant que l’on vous propose pour cette émission estivale. Nous partons pour l’est de la Guinée Conakry.

Après sept heurs de marche derrière eux, deux éléphants sortent du coeur de la forêt de Ziama et se montrent enfin !
Après sept heurs de marche derrière eux, deux éléphants sortent du coeur de la forêt de Ziama et se montrent enfin ! © Radio France / Raphael Kraft

Rediffusion de l'émission du 7 juillet 2019.

Interception se promène ce dimanche dans une forêt classée de 120 000 hectares. C’est un trésor, il a été reconnu « Réserve de la Biosphère » par l’UNESCO. La forêt de Ziama est la plus importante des forêts humides d’Afrique de l’Ouest. 

Elle abrite 1 300 espèces de plantes, plus de 500 espèces animales. Une vingtaine est protégée car menacée : le chimpanzé, la panthère, l’antilope mais aussi l’animal le plus imposant de la forêt, l'éléphant (l'animal est l'emblème de la Guinée). 

Les pachydermes, et leurs barrissements (que vous entendrez en fin d'émission), se méritent après des heures de marche dans la forêt de Ziama pour avoir la chance de les apercevoir. Il n'y en aurait plus que quinze. Pendant près de 10 ans, Ziama - et ses pachydermes - n’a plus reçu ni l’attention ni le financement d’aucun bâilleur international. Il a fallu attendre 2015 pour que les gardes forestiers réinvestissent la forêt, depuis l’arrivée d’une ONG britannique Faune et Flore Internationale

Nous allons partager avec vous cette expédition pour vivre ce moment privilégié face à un animal qui fait plus de deux tonnes pour un adulte. 

Mais les confins de la forêt de Ziama sont habités. C’est le défi pour les autorités : concilier deux nécessités absolues. D’abord celle de faire vivre les habitants très pauvres de ce secteur (ils n’ont pour richesse que la forêt) et celle de protéger les ressources qui n’ont pas encore été pillées entre la coupe illégale de bois mais aussi le braconnage

Sur les traces des derniers éléphants de la forêt de Ziama, un reportage de Carol Valade et Raphaël Krafft

Réalisation : Violaine Ballet 

Mixage : Jean-Philippe Jeanne

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.