Emission présentée par Lionel Thompson

Bruay-la-Bussière s’appelait autrefois Bruay-en-Artois. C’était au temps du charbon-roi, des mineurs et des corons. Touchée de plein fouet par la fermeture des mines et la désindustrialisation, marquée par un fait divers sordide -le meurtre jamais élucidé d’une adolescente dans les années 70- la commune a changé de nom en 1987 et se cherche depuis un avenir. Ce n’est pas facile quand plus de 22% des habitants sont au chômage. Ces dernières années, quand les journalistes viennent dans la région, à Béthune ou Hénin-Beaumont tout proches, c’est plutôt pour parler de la progression du Front National.

La Cité des électriciens, l’une des plus anciennes cités minières du Pas-de-Calais est aujourd’hui presque totalement désaffectée. Depuis longtemps, on y croisait plus que les fantômes des mineurs silicosés.

Alors la municipalité de Bruay, associée à l’agglomération de Béthune, a décidé il y a trois ans de confier à des artistes venus d’ailleurs ce coron classé monument historique qu’on aperçoit dans le film « Bienvenue chez les Ch’tis ». Le collectif marseillais « Les pas perdus » a transformé un groupe d’habitants en artistes occasionnels qui ont repris possession de ce lieu chargé d’histoire en y érigeant une œuvre monumentale et poétique. Leur « Promenade du jardin des souhaits bricolés » est constituée de 23 installations que le public peut admirer jusqu’au 25 septembre prochain : Piste de danse pour martiens, véranda bancale, terril portager... Laurence Peuron et Raymond Albouy ont rendu visite aux artistes amateurs peu avant l’inauguration la semaine dernière et nous font découvrir ce parcours artistique singulier.

Alors la municipalité de Bruay, associée à l’agglomération de Béthune, a décidé il y a trois ans de confier à des artistes venus d’ailleurs ce coron classé monument historique qu’on aperçoit dans le film « Bienvenue chez les Ch’tis ». Le collectif marseillais « Les pas perdus » a transformé un groupe d’habitants en artistes occasionnels qui ont repris possession de ce lieu chargé d’histoire en y érigeant une œuvre monumentale et poétique. Leur « Promenade du jardin des souhaits bricolés » est constituée de 23 installations que le public peut admirer jusqu’au 25 septembre prochain : Piste de danse pour martiens, véranda bancale, terril portager... Laurence Peuron et Raymond Albouy ont rendu visite aux artistes amateurs peu avant l’inauguration la semaine dernière et nous font découvrir ce parcours artistique singulier.

Les liens

Un soir à la Cité des électriciens Une vidéo réalisée par Les Pas Perdus, sur Dailymotion.

A la cité des électriciens, ils sèment un peu de poésie dans un monde de briques Visite de la Promenade en construction avec les Pas Perdus, interview par Céline Bardy dans la Voix du Nord.

A ciel ouvert La Promenade du Jardin des Souhaits Bricolés s'inscrit dans un parcours reliant six communes sur une trentaine de kilomètres, alliant patrimoine minier et art contemporain. Sur le site de Béthune 2011, capitale régionale de la culture.

La cité éclectique Interview de Dorine Julien, des Pas Perdus, sur le site Sortir Lille Eurorégion.

Bienvenue dans la cité des électriciens ! Reportage d'A. Mery, E. Quinart, R. Broy et JM. Descamps diffusé en septembre 2008, dans la Culturebox de France Télévisions.

A la découverte de la cité des électriciens de Bruay-la-Buissière Visite de la cité, qui conserve un patrimoine minier typique. Reportage d'Emmanuel Crépelle et Natalie Grosskopf sur le site du quotidien La Voix du Nord.

Les pas perdus

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.