Interception vous emmène ce dimanche en Syrie. Dans ce pays laïc au régime opaque, l'opposition s'exprime difficilement. Les prisonniers politiques se comptent par centaines. La Syrie est soupçonnée d'interférer en sous-main dans les conflits au Moyen-Orient, comme par exemple l'été dernier au Liban. Elle est également accusée d'être responsable de la mort de l'ex-premier ministre libanais Rafic Hariri et de l'assassinat mardi du ministre libanais de l'industrie. Montré du doigt sur la scène internationale, le gouvernement tente de rester en place. Selon un cinéaste dissident, le pouvoir menace les Etats-Unis : "Si vous renversez notre régime, le fléau fondamentaliste islamiste prendra notre place" leur dit-il en substance. Christian Chesnot a pu rencontrer des ministres du gouvernement de Bachar El Assad, des opposants au régime, des intellectuels mais aussi des réfugiés palestiniens et irakiens, car le pays est la terre d'accueil de nombreux exilés arabes. Selon des observateurs, cet afflux de réfugiés accentue la crise économique et sociale que traverse la Syrie.

liens

[Sur le site de l'IRIS (Institut de Relations internationales et stratégiques)](http://www.iris-france.org/pagefr.php3?fichier=fr/cv/cv&nom=barah "Tribunes et interviews de Barah Mikaïl, chercheur à l'IRIS spécialisé sur le Moyen-Orient, doctorant en Sciences politiques et enseignant à l'Université Paris-VIII.br /

Plusieurs articles sont consacrés à la situation au Liban et au rôle joué par la Syrie dans la région.")

Tribunes et interviews de Barah Mikaïl, chercheur à l'IRIS spécialisé sur le Moyen-Orient, doctorant en Sciences politiques et enseignant à l'Université Paris-VIII. Plusieurs articles sont consacrés à la situation au Liban et au rôle joué par la Syrie dans la région.### Sur le site de l'IFRI (Institut français des relati

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.