[scald=8539:sdl_editor_representation]Interception part cette semaine pour Chalette-sur-Loing, à une centaine de kilomètres au sud de Paris. Ici vivent 4000 turcs. La plupart sont naturalisés. Tous suivent avec intérêt et inquiétude le débat sur l’intégration de la Turquie dans l’Europe. Arrivés en France à la fin des années 60, ils ont apporté leurs rites, leurs imams et leurs traditions, mais se veulent profondément français et donc, européens. Moi, j’ai deux identités raconte Yann Caroux, de son vrai nom Mustapha Karakulutchu. Pour lui, l’intégration a d’abord consisté à franciser son nom. Pour mon fils, précise-t-il. Ici, l’intégration passe par le travail et la réussite des enfants. Mais on se marie toujours entre turcs : les mariages arrangés avec de jeunes gens restés au pays constituent la principale source d’immigration. Ecartelée entre son désir d’intégration et son souci de préserver la tradition, la communauté traverse aujourd’hui une crise identitaire : Depuis quelques années on croise plus de femmes voilées à Chalette qu’en Turquie raconte –dépitée- la directrice de l’école. C’est un reportage de Philippe Reltien. BibliographieLa Turquie aujourd'hui. Un pays européen? ouvrage dirigé par Olivier Roy Le tour du monde universalis, 2004 la Turquie en marche. Les grandes mutations depuis 1980 Jean-François Pérouse Edition de la Martinière, 2004 Lettre aux turco-sceptiques sous la direction de Gengiz Aktar Actes Sud, 2004 Le grand turc et la république de Venise Sylvie Goulard Fayard, 2004 Les jeunes issus de l'immigration de Turquie en France : états des lieux, analyse et perspectives Verda Irtis-Dabbagh L'harmattan, 2003Un reportage de Sophie Becherel sur les météorites.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.