Ce dimanche 27 janvier est le jour du 74ème anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz par l'Armée rouge. Il ne reste plus en France qu'à peine une centaine de survivants des camps d'extermination nazis. Ces derniers témoins ont à cœur de témoigner inlassablement pour les générations futures.

L'entrée du camp d'Auschwitz en Pologne
L'entrée du camp d'Auschwitz en Pologne © Radio France / Victor Matet

Parler sans être entendu, avec une impression insupportable de "gêner". C’est ce qu'ont vécu la plupart des rescapés des camps de la mort.

Il a fallu des années avant qu’on reconnaisse la réalité même de leur calvaire, avant qu’on mette des mots sur l’indicible barbarie nazie.

Le film d’Alain Resnais Nuit et brouillard en 1956, puis le procès d’Adolph Eichmann, le "logisticien" de la solution finale en 1961 ont grandement contribué à rendre audible la parole de ces témoins.

Ginette Kolinka, rescapée du camp d'Auschwitz
Ginette Kolinka, rescapée du camp d'Auschwitz © Radio France / Victor Matet

Aujourd’hui, les derniers survivants des camps disparaissent. Ils ne sont plus qu’une centaine en France. Il n’y aura bientôt plus de porteur de mémoire. Ceux qui restent et qui le peuvent, à l’image de Ginette Kolinka, déportée en 1944 dans le même convoi que Simone Veil et Marceline Loridan-Ivens, se hâtent de rencontrer le plus de jeunes gens possible, dans les collèges mais aussi en les accompagnant à Auschwitz, le camp libéré il y a  74 ans tout juste, afin d’éviter que cette mémoire ne disparaisse…

Shoah, les derniers passeurs de mémoire, c’est un reportage de Victor Matet, et Romain Luquiens,  mixage Julien Michel.

Réalisation, Violaine Ballet, assistée de Mahaut Debutler.

Documentation, Sabine Bonamy

Pour aller plus loin

À propos de Ginette Kolinka :

-   sur le site des Rescapés de la Shoah

-   sur le site « Mémoires des déportations »

-   sur le site du Mémorial de la Shoah

-   sur le site du CRIF, 02/02/2015

-   Décoration de Ginette Kolinka, une femme exceptionnelle

La transmission de la Shoah par les survivants :

- dossier « Après la catastrophe : mémoire, transmission et vérité dans les témoignages de rescapés des camps de concentration et d’extermination nazis », Open Editions, 2007

- « Mémoire et transmission » sur le site du Fonds Social Juif Unifié

- le site de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah

- dossier « Transmettre la mémoire » sur le site du cercle d’Etude de la Déportation et de la Shoah

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.