Interception s'intéresse à un sujet toujours polémique : les bavures. Vous entendrez trois histoires qui peuvent arriver à tout le monde. Trois témoignages qui ne donnent vraiment pas envie d'avoir à faire à la police - ni d’ailleurs à la justice dans ces cas-là. Pour ce reportage, Agnès Bonfillon a choisi : - Le récit de Manuel, fonctionnaire du Trésor public, pris dans une bagarre. Il est obligé de payer des indemnités... au policier qui lui a tapé dessus ! - Le cauchemar de Hadj, lors d’un contrôle d'identité qui tourne mal. - Puis celui de Faudil, certain que sa couleur de peau a joué un rôle dans le passage à tabac qu'il a subi… Il est extrêmement difficile de faire reconnaître qu'on a été victime de violences, d’où un sentiment d'amertume et d’injustice… Ces deux dernières années ont été marquées par une augmentation significative des cas de violences des forces de l’ordre : c'est ce proclament les associations de défense des droits de l'homme qui ont écrit au président de la République. Bibliographie Police et discriminations raciales, Sophie Body-Gendrot et Catherine Wihtol de Wenden Les éditions de l'atelier La Police, ouvrage collectif de la revue française d'études constitutonnelles et politiques Ed du Seuil, 14.94 Euros La République à ciel ouvert : rapport sur l'égalité des chances au sein des forces de l'ordre remis le 14 décembre 2004 par Azouz Begag, chercheur au CNRS et romancier d'origine algérienne, à Dominique de Villepin, ministre de l'intérieur. http://www.ladocumentationfrancaise.fr/brp/notices/044000615.shtml

Rencontre à Buchenwald entre une allemande et un français déporté, 60 ans après la libération des camps.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.