Le 20 décembre 1803, Napoléon Bonaparte, pour une poignée de dollars, vendait la Louisiane aux Américains. La Nouvelle Orléans a accueilli, samedi dernier, les célébrations de ce 200ème anniversaire. La France n'avait pas les moyens militaires et financiers de garder cette terre lointaine et immense, car la Louisiane de l'époque allait du Canada à l'embouchure du Mississipi, l'équivalent d'un tiers des Etats-Unis actuels. Aujourd'hui, pour ceux qui sont encore attachés au français, la fête a parfois un goût amer. Car les francophones et leur culture ont été assimilés de force dans le creuset américain. La langue anglaise a été imposée par la loi, en 1916. Les plus anciens gardent d'ailleurs le traumatisme des déchirements familiaux et sociaux que cela a provoqué, et il a fallu attendre 1968 pour que le français devienne la seconde langue officielle. La langue française, en déclin, a trouvé un ultime refuge dans la musique, relayée par les radios. Reportage de Laurence Simon.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.