Centrafrique, vers la paix, les armes à la main
Centrafrique, vers la paix, les armes à la main © Gilles Gallinaro

Bambari est une ville au Nord-Est de la Centrafrique. Avec environ 50 000 habitants, cette petite ville est un carrefour commercial, au cœur des échanges dans le pays.

La ville est aujourd’hui coupée en deux. Bambari, à l’image du pays tout entier, entame une lente et difficile réconciliation, après le conflit intercommunautaire de fin 2013.

Les affrontements entre groupes armés Seleka (majorité musulmane) et anti Balakas (majorité chrétienne) ont fait plus de 6 000 morts. Selon l’ONU, près d’un quart de la population du pays a été déplacée, la moitié des habitants a vécu sous assistance humanitaire.

Pas encore pacifiée, mais toujours divisée, la Centrafrique se cherche un nouveau président. Le premier tour s’est passé sans incident majeur. Le second est prévu dans les prochaines semaines.

C’est donc à Bambari qu’Antoine Giniaux et Gilles Gallinaro sont allés pour Interception, car la ville -aujourd’hui comme coupée en deux- est l‘exact résumé de la situation du pays.

Reportage d’Antoine Giniaux présenté par Vanessa Descouraux.

Prise de son, Gilles Gallinaro. Mixage, Philippe Bredin.

Réalisation Anne Lhioreau, assistée de Stéphane Cosme et Zohra Bensmaïli.

Les liens

Sur le site « France TV Info », « Centrafrique: chrétiens et musulmans se donnent des coups de poing pour la paix »

« Karim Meckassoua : Pas question de partition, la Centrafrique est une et indivisible »

Sur le site « Le Monde Afrique », « Centrafrique : le rebelle Nourredine Adam, ennemi public numéro 1 »

Sur le site « RFI Afrique », « Deux ans après Sangaris, quel état sécuritaire en Centrafrique ? »

Sur le site « Le Monde Afrique », « La Centrafrique connaît un nouvel accès de violences interreligieuses »

Sur le site « Slate Afrique », « Centrafrique: l'impossible réconciliation entre chrétiens et musulmans »

Sur le site « France 24 », « Opération Sangaris : un an après, où en est la Centrafrique ? »

« Centrafrique: Bossangoa, ville coupée en deux entre musulmans et chrétiens »

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.