Le ras le bol des blocus à répétitions, des violences policières, des violences faites aux femmes, des violences dans le monde du cinéma, de la violence de l'humour. A la recherche d'un monde en paix, les élèves du lycée Guy de Maupassant à Colombes questionnent la violence pour mieux lui tourner le dos.

Les élèves du lycée Guy de Maupassant à Colombes
Les élèves du lycée Guy de Maupassant à Colombes © Radio France / Fanny Leonor Crouzet

Blocus à répétition, c'est presqu'une rengaine au lycée Guy de Maupassant à Colombes. A chaque année, sa revendication : réforme du bac, parcours sup. Cet hiver, en marge de la réforme des retraites, les lycéens ont donc manifesté et subi une réaction policière qu'ils jugent disproportionnée

En général, les journalistes sont souvent absents quand les violences éclatent. Mais cette saison, le lycée Guy de Maupassant a rejoint le dispositif Interclass. Et quand les 18 et 19 décembre 2019, le blocus de l'établissement intervient, l'équipe de France Inter est dans les murs de l'établissement pour préparer l'atelier du jour. La matière sera vite trouvée avec les matraquages d"élèves et de surveillants... et l'usage de gaz lacrymos.

"C'est toujours le même scénario, commentent avec colère les lycéens, une minorité d'élèves mettent le feu aux poubelles et disparaissent en cassant deux trois trucs, les flics arrivent, foncent dans le tas et tapent tout ce qu'il trouve, et c'est toujours des innocents qui sont là symboliquement et pacifiquement qui prennent des coups". 

8 mois après, -une éternité avec le confinement et la crise sanitaire-, la surréaction policière est toujours analysée avec amertume. D'autant que les violences policières ont occupé la une de l'actualité à la fin du mois de mai avec la mort de George Floyd. "Oui, les policiers profèrent des injures racistes à notre encontre" affirment les élèves. 

Conséquence, dans cette première édition d'Interclass, ils ont voulu interroger le rapport de la société à la violence. Pas seulement policière. La violence à l'encontre des femmes dans le couple (le médecin Gilles Lazimi a accepté de répondre à leurs questions), la violence dans le sport (la ministre déléguée au sport Roxana Maracineanu a accepté de répondre à leurs questions), la violence dans l'humour, la violence des inégalités, la violence dans le cinéma (la cinéaste Rebecca Zlotovski a accepté de répondre à leurs questions), la violence sociale.  Pourquoi autant de violence à tous les strates de la société et cette idée sous-jacente d'humilier, salir et asservir ? Interroger la violence pour rêver d'un monde qui en serait dépourvu. 

Des témoignages d'élèves, des idéaux, des reportages et des interviews, les micros d'Interclass sont à Colombes, au lycée Guy de Maupassant et le seront encore la saison prochaine. 

Equipe France Inter : Antoine Chao, Nadine Epstain, Fanny Leonor Crouzet et Fréderic Cayrou avec la participation de l'Institut pratique du journalisme

Reportage Ouverture : Sixtine Lys

Rédaction en Chef et Production : Eric Valmir. 

Réalisation : Lilian Alleaume 

Programmation musicale : Einaudi et Kery James choisis par les élèves d'Interclass avec la bénédiction de Jean-Baptiste Audibert. 

Interclass' va au de l’éducation aux médias. Collégiens et lycéens  des quartiers dits défavorisés développent les sens de l’expression et  de la critique. Cette année, en dépit du confinement, ils n’ont pas décroché et se  sont investis dans ce programme.

Toute la saison, en classe, journalistes et producteurs de France  Inter interviennent au lycée pour sensibiliser les élèves à  l’information, les aider à traquer les fake-news, et leur apprendre la  technique des outils afin qu’ils les utilisent pour endosser la tenue du  reporter. La finalité de la saison, pour chaque établissement du  dispositif, c’est une émission d’une heure diffusée sur France Inter.  

Les invités
  • Rebecca ZlotowskiRéalisatrice
  • Gilles LazimiMédecin généraliste. Maître de conférence en médecine générale à la faculté de médecine Pierre et Marie Curie. Membre du Haut Conseil à l’Egalité entre les Femmes et les Hommes. Militant contre les violences faites aux femmes
  • Roxana MaracineanuMinistre des sports, Nageuse française, Championne du monde de natation
Programmation musicale
  • SEBASTIEN TELLIERMODULE SCENE FRANCAISE LONG
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.