Le monde d'après, les élèves du lycée Paul Gallieni de Toulouse l'ont interrogé bien avant le confinement. Imaginer les contours du futur était l'objectif désigné pour cette émission. Les reportages qu'ils ont réalisé ont donc questionné les mobilités de demain, les énergies, l'alimentation et le logement.

Enregistrement des micros qui vont séquencer un reportage au lycée Gallieni de Toulouse
Enregistrement des micros qui vont séquencer un reportage au lycée Gallieni de Toulouse © Radio France / Nathalie Pecqueron

Elle est venue, simplement l'idée. Comme ils sont en classe de Mécanique Poids Lourds au lycée Gallieni de Toulouse, ils se sont demandés, avec le développement de l'électrique, sur quels types de moteurs, ils travailleraient plus tard. Et puis a pointé un sentiment d'injustice : être passionné de mécanique ne signifie pas qu'on est un fan de diesel bien lourd et un pollueur en puissance. L'écologie et la défense de l'environnement restent une préoccupation très forte chez ces lycéens. 

Alors pour Interclass, ils questionnent le monde d'après, et ce monde d'après, ils en parlaient déjà dans le monde d'avant sans se douter que l'expression deviendrait un enjeu politique à l'aune d'une crise sanitaire dont on ne sait rien à ce moment là, à l'automne 2019.

Et à l'heure du déconfinement, quand vient le temps de l'enregistrement de l'émission, le futur se conjugue avec les mêmes incertitudes. Que sera demain ? 

La mobilité. Les lycéens questionnent le projet Hyperloop, les avions du futur, l'électrique dans les semi remorques. L'alimentation de demain, mangerons nous des insectes ? Quelle consommation de viande ? Reportage chez un exploitant de spiruline. Et le logement ? Habitation spatiale, quel matériau ? 

Contrairement à toutes attentes, ce n'est pas le tout technologie qui régira l'avenir, mais un retour à la terre pour l'alimentation et des habitats aux volumes réduits pour les logements. 

C'était la première fois qu'Interclass posait ses micros au lycée Gallieni de Toulouse, qui fut tristement dans l'actualité en 2018 pour incivilité, rackett, agression, trafic de drogue.  Professeurs en grève. Le dossier était arrivé sur le bureau du ministre de l’Éducation Nationale, dossier pris au sérieux puisque Jean-Michel Blanquer était descendu à Toulouse pour réinstaurer les valeurs de la république. Un plan a été décrété à partir de la nomination d'un nouveau proviseur. 

Cette année, en arrivant dans les couloirs du lycée Gallieni, cette saison, journalistes et producteurs d'Interclass ont trouvé des élèves motivés et impliqués, une équipe pédagogique et une équipe d'enseignants dotées de la même énergie et proches de leurs élèves. Et ces lycéens, très éloignés de l'univers des médias, ont pu côtoyer d'autres horizons,à travers les reportages. En quelque sorte, ils ont échappé au cloisonnement quotidien du monde d'avant. 

Gallieni a bien tourné la page de son monde d'avant. Avec un symbole, Zac, qui pour oublier les difficultés passées, s'est construit un autre personnage, Le Novice, le rap comme une seconde chance pour exorciser ses démons. Et quand France Inter tend le micro, propose une enceinte pour enregistrer le flow, on se dit que le monde ne reste pas toujours sourd et que les mains finissent toujours par se tendre. 

Equipe France Inter : Stéphane Iglésis, Fanny Leonor Crouzet, Capucine Rouault, Lise Dussaut, Sandra Favier, Axel Gambaracci avec la participation de l’École de Journalisme de Toulouse

Rédaction en Chef et Production : Eric Valmir. 

Réalisation : Lilian Alleaume 

Programmation musicale : Orelsan et Hatik choisis par les élèves d'Interclass avec la bénédiction de Jean-Baptiste Audibert. 

Interclass' va au de l’éducation aux médias. Collégiens et lycéens  des quartiers dits défavorisés développent les sens de l’expression et  de la critique. Cette année, en dépit du confinement, ils n’ont pas décroché et se  sont investis dans ce programme.

Toute la saison, en classe, journalistes et producteurs de France  Inter interviennent au lycée pour sensibiliser les élèves à  l’information, les aider à traquer les fake-news, et leur apprendre la  technique des outils afin qu’ils les utilisent pour endosser la tenue du  reporter. La finalité de la saison, pour chaque établissement du  dispositif, c’est une émission d’une heure diffusée sur France Inter.  EE

Et pour plonger dans l'univers Interclass : https://www\.interclasslesite\.fr/

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.