A Sarcelles, près de 70% des jeunes mineurs sont d'origine étrangère. Cette diversité est chère aux élèves du lycée Jean-Jacques Rousseau, qui parlent aujourd'hui de leur quartier, de leur vision de Paris, et des reportages qu'ils ont réalisé tout au long de cette année d'InterClass'.

Les élèves du lycée Jean-Jacques Rousseau de Sarcelles sont venus expliquer au micro les quatre reportages qu’ils ont réalisé sur le terrain avec les journalistes de France Inter
Les élèves du lycée Jean-Jacques Rousseau de Sarcelles sont venus expliquer au micro les quatre reportages qu’ils ont réalisé sur le terrain avec les journalistes de France Inter © Radio France / Emmanuelle Daviet

« Liberté-Egalité-Fraternité » : notre devise républicaine est cette année la source d'inspiration des collégiens et lycéens d'InterClass' pour faire leurs reportages. 

Les lycéens de Sarcelles ont illustré ces trois mots avec l'aide des journalistes et producteurs Christine Siméone, Emmanuel Leclère, Antoine Chao, et Elian Delacôte.

Journalistes bâillonnés

Depuis 2002, la Maison des journalistes accueille des reporteurs exilés dans ses locaux du 15ème arrondissement. Ils sont originaires d’Afrique, d’Amérique du Sud, d’Asie, du Moyen-Orient ou encore d’Europe du Sud et de l’Ouest. Dans leur pays d’origine, leur liberté d’expression est totalement remise en cause. La Maison des journalistes leur donne donc le moyen de continuer à s’exprimer dans un environnement sécurisé. Le groupe de Christine Siméone s'y est rendu, pour illustrer la notion de liberté d'expression.

3 min

Journalistes bâillonnés

Par Sonia Leyglene
Le groupe chaperonné par Christine Siméone a interviewé des journalistes étrangers réfugiés en France, dont certains ont souhaité garder l’anonymat pour des raisons de sécurité.
Le groupe chaperonné par Christine Siméone a interviewé des journalistes étrangers réfugiés en France, dont certains ont souhaité garder l’anonymat pour des raisons de sécurité. / Aurélie Gellé

Déambulation au musée avec Lilian Thuram

Le musée Eugène Delacroix, dans le 6ème arrondissement de Paris, a accueilli un guide un peu spécial. L'ex-footballeur Lilian Thuram s'est proposé d'expliquer les œuvres du peintre à des jeunes classes. Comment lutter contre les racismes à travers l’art ? C’était le thème de sa déambulation avec les élèves du Lycée Jean-Jacques Rousseau de Sarcelles. L’occasion de découvrir le peintre, et de débattre de fraternité et de solidarité avec l'ancien champion du monde de football.

4 min

Déambulation au musée avec Lilian Thuram

Par Sonia Leyglene

Mara Kanté, l'histoire d'un coupable idéal

Le groupe d'Emmanuel Leclère s'est frotté au journalisme judiciaire. Et a choisi de raconter l’affaire Mara Kanté, histoire d'une erreur judiciaire.

L'affaire Mara Kantéa commencé il y a un peu plus de 10 ans, lors des émeutes de Villiers-Le-Bel qui ont suivies la mort de deux adolescents renversés par une voiture de Police.

Les policiers avaient d’abord nié les faits et certains quartiers se sont alors embrasés. Lors des nuits qui ont suivi, plusieurs dizaines de policiers ont été blessés y compris avec des armes à feu.

Parmi les suspects interpellés. un jeune footballeur prometteur : Mara Kanté. Il se retrouve durant près de 3 ans en prison, jusqu’à être acquitté lors de son procès aux assises fautes de preuves suffisantes.

Plus qu’une erreur judiciaire. Le dossier ressemble surtout à la construction d’un coupable idéal.

3 min

Mara Kanté, l'histoire d'un coupable idéal

Par Sonia Leyglene

Mineurs migrants : libres de circuler ?

Lors de ce dernier reportage, réalisé avec l'aide d'Antoine Chao, les lycéens de Sarcelles ont rencontré des jeunes de leur âge, desmineurs isolés étrangers, réfugiés en France après avoir fui leurs pays d'origine. Contrairement aux journalistes du groupe de Christine Siméone, eux n'ont pas de statut et attendent d'être pris en charge, ou non, par la France. En attendant, ils vivent comme ils peuvent dans le quartier de Porte de la Chapelle.

3 min

Mineurs migrants : libres de circuler ?

Par Sonia Leyglene
La liberté de circuler, thème choisi par le groupe d’élève d’Antoine Chao qui a rencontré des migrants mineurs exilés de leurs pays d’origine et n’ayant pas de statut reconnu en France
La liberté de circuler, thème choisi par le groupe d’élève d’Antoine Chao qui a rencontré des migrants mineurs exilés de leurs pays d’origine et n’ayant pas de statut reconnu en France © Radio France / Antoine Chao
Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.