Avec le témoignage de Iannis Roder, professeur à Saint-Denis.

Par ailleurs, nous vous proposons la lecture de "L'adresse aux élèves" signée Laurent Wajnberg, principal du collège Georges Rouault dans le 19ème arrondissement de Paris.

"Chers élèvesVendredi soir, plus de 130 personnes ont perdu la vie. Elles sortaient pour se détendre. Ellesétaient là par plaisir ou par hasard.Ces attentats ont été commis avant tout pour nous faire peur, à nous tous, à vos parents, àvous.Alors que faire pour répondre à la peur ?La première réponse, c’est d’être là, ce matin, rassemblés.C’est de continuer à vivre ensemble au collège Rouault, et en famille, et entre amis.D’exprimer nos émotions, pour ceux qui le souhaitent. De poser des questions pour essayerde comprendre.L’autre réponse, c’est se rappeler de trois mots, trois valeurs, que vous connaissez et quisont au coeur de ce que nous partageons dans ce collège.La Liberté : celle de faire ses choix, à partir de ce que l’on a compris. Et nous sommes làpour vous aider à comprendre, puis à choisir.L’Egalité : certains disent parfois qu’il n’y a pas d’égalité entre ‘Eux les Français’, et ‘Nous…’.Mais au delà de ces fractures, réelles ou ressenties, vous êtes égaux dans la possibilité deréussir grâce à l’école. Car si nous vous donnons ici notre énergie, notre confiance et notreattention, c’est pour que vous puissiez, vous comme d’autres, faire votre vie, en France ouailleurs, et devenir des adultes responsables et heureux.La Fraternité : au-delà de vos, de nos différences d’âges, de couleur de peau, de longueurde cheveux, de croyances ou de convictions, et quoi qu’en disent les racistes, nous avons encommun notre humanité, qui tisse entre vous, entre nous un lien de fraternité. Cettefraternité, elle vit par notre capacité à nous parler, dans toutes les langues, à partager desémotions, des films, des musiques, des histoires. Elle vit aussi dans des épreuves commecelle que nous traversons aujourd’hui.Ces trois valeurs sont fragiles, et ceux qui ont tué des innocents vendredi essaient de nousen priver. A nous, à vous de les protéger, de les faire vivre :Préservez votre liberté de choix, de conscience, de goût, de croyance, pourvu que ce soitune liberté réfléchie et éclairée.Emparez-vous des armes de la connaissance pour réussir à égalité avec des élèves peutêtreplus privilégiés : vous avez une énergie incroyable, utilisez-là pour créer et pouravancer.Et prenez soin de ces liens de fraternité qui vont bien au delà des groupes et descommunautés ; prenez-en soin en refusant la violence même et surtout dans vos jeux, car laviolence n’est pas un jeu.Vous pouvez compter sur nous tous, ici, pour vous aider à comprendre ce monde compliqué,pour vous aider à vous protéger de ses dangers, mais aussi pour vous faire découvrir sesrichesses et ses beautés, qui sont réelles.Mais nous comptons, je compte sur vous pour que vous repreniez, avec nous, le flambeaude cette devise qui nous appartient tous, « Liberté, Egalité, Fraternité », et que vous ensoyez les meilleurs gardiens, aujourd’hui et surtout demain."Laurent Wajnberg, 16 novembre 2015

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.