Camille Honoré est professeur-documentaliste au collège Jean Vilar de Grigny, où les élèves ont choisi d’illustrer le thème de la liberté d'expression à Charlie Hebdo. Elle constate dans sa classe un effet avant/après InterClass'.

Camille Honoré, à droite, lors de l’enregistrement de l’émission InterClass’ avec le collège Jean Vilar en juillet 2016
Camille Honoré, à droite, lors de l’enregistrement de l’émission InterClass’ avec le collège Jean Vilar en juillet 2016 © Radio France / Corinne Audouin

"Au départ, ils viennent contraints", affirme Camille Honoré, professeur-documentaliste à Grigny, "la radio est éloignée de leur préoccupations quotidiennes, ils ne la connaissent pas vraiment."

Trois interviews plus tard, les collégiens ont mûri, et ont réfléchi sur la liberté d'expression. L'enseignante a assisté aux travaux journalistiques de la classe de 3ème, qu'elle a parfois à peine reconnue. "Cinq ou six élèves interviewaient la journaliste, et tous les autres regardaient. Mais ils regardaient vraiment, ils écoutaient vraiment, se souvient-elle. Il y avait une attention et une présence de leur part qu'il n'y avait pas en début d'année".

Pour compléter leur visite des locaux de Charlie Hebdo, les collégiens ont interviewé l'imam de Grigny, qui a échangé avec eux sur le travail des caricaturistes.

Vous pourrez bientôt écouter les collégiens raconter eux-mêmes leur expérience dans l'émission InterClass' diffusée cet été.

En attendant, vous pouvez réécouter l'interview de Syrine, élève de la classe de 3ème à Grigny, qui a expliqué à Emmanuelle Daviet son rapport à Charlie Hebdo et au journalisme.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.