Venue de La Réunion, la chanteuse est l'invitée des Nuits de l'Alligator. A travers ses choix voyageurs, elle raconte sa passion pour Yma Sumac ou Gainsbourg et évoque une résilience singulière. En deuxième heure : Tsirihaka Harrivel et Vimala Pons, The Raconteurs ou le dernier disque enregistré aux studios Davout...

Ann O'Aro
Ann O'Aro © Radio France / Matthieu Conquet

Programmation musicale de la soirée 

  • Bertrand Belin : « Nuits bleues »  

Entretien en compagnie d’Ann O’Aro

On n'oublie pas la première fois qu'on entend la voix d'Ann O'Aro. Comme une douleur profonde qui surgit de loin, enfouie, et pourtant vous êtes tout à fait dans l’instant présent. Ann O’Aro est l’une des invités surprise du Festival Les Nuits de l’Alligator qui se tient un peu partout en France, festival plutôt blues-rock, volontiers américain mais qui invite cette année cette singulière chanteuse de La Réunion - qui elle pourrait se rattacher au Maloya (qu'on résume souvent comme le "blues" de La Réunion) même si elle se distingue du Maloya rien que dans la formation qu’elle a choisie sur scène : trio (chant, percussion et trombone) unique et tout à fait étonnant.  Ceci au service de chansons au propos aussi cru que douloureux. Dans l’album qui porte son nom (mais dont elle a changé l’orthographe) Ann O'Aro  raconte notamment les viols répétés par son père. Le livret du disque traduit du créole en français le textes dont « Kap Kap » : « Mi wa marmay i rak son po dann katarak son zié flou : Je vois l’enfant que tu incestues dans le voile cataracte de tes yeux flous  J’entends le chien, le loup, qui hurlent en toi Tu joues de ce saxophone à bout de râle, à bout de plainte, à bout de de note Au fond de moi, je bous, je griffe j’éructe, j’avale toute ma misère sur fond de culotte ». 

On n'oublie pas non plus -quand on l'a vu- le sourire d'Ann O'Aro et sa joie communicative quand elle évoque Yma Sumac.    

  • Ann O’Aro « Kap Kap »
  • Yma Sumac « Taki Rari »  
  • Blick Bassy « Woni »
  • Yoshikazu Iwamoto « Shingetsu »  
  • Sainkho Namtchylak « Violet Silver » 
  • Alain Bashung « Les Salines »
  • Jean Leloup « Petite Fleur »  Précisions : ce n'est pas Charles Aznavour qui a écrit les paroles de "Petit Fleur" de Sydney Bechet mais Fernard Bonifay et Mario Bua. Henri Salvador et Mouloudji la chanteront avec succès.
  • Leyla McCalla « Capitalist Blues »
  • Fela Kuti « Water No Get Enemy »
  • Malik Djoudi « Tempérament »
  • Serge Gainsbourg « Dieu est un fumeur de Havane »

DEUXIEME HEURE titres et extraits diffusés :

  • Emily Loizeau  « Viens avec moi mon vieux pays » 

Le clip de « Viens avec moi mon vieux pays» est réalisé par Cyril Dion (Auteur du film Demain, fondateur du mouvement Colibris) vous saurez tout sur le site Nous voulons des coquelicots

  • Clara Luciani  « Nue » 
  • DVD « Shut Up And Play The Piano »  Chilly GONZALES un film de Philipp Jedicke
  • Chilly Gonzales « You Snooze You Loose »
  • Chilly Gonzales « Dot »
  • F.A.M.E, le festival international de films sur la musique qui commence mercredi prochain à la Gaité Lyrique à Paris
  • Sneaks « Money Don’t Grow on Trees »
  • The Specials (feat. Saffiyah Khan) « 10 Commandments »
  • Tsirihaka Harrivel et Vimala Pons « Bon alors quoi ? » album VICTOIRE CHOSE (Teenage Menopause) vinyle
  • Vimala Pons et Tsirihaka Harrivel « Si je meurs » 
  • Balthazar « Wrong Vibration »  
  • The Raconteurs « Steady As She Goes » 
  • Kel Assouf « Fransa » 
  • Noyades « Djouhri »  Split vinyle "Noyades - Tomaga - Jozef Van Wissem - La Jungle" (S.K Records) vinyle
  • Jozef Van Wissem - The Priests Bones Lie Burned On The Altar, Purged
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.