À cent jours de l'Euro de football en France, l'enjeu majeur reste la sécurité. Les attentats du 13 novembre ont fait de cette compétition un évènement à haut risque. Le président du comité d'organisation de l'Euro 2016 est l'invité de Léa Salamé.

Nous sommes à cent jours du lancement en France de l’Euro 2016, est-ce que vous dormez bien ?

Bien. Je suis serein mais vigilant et attentif à tout le travail qui reste à faire.

On sera probablement encore en état d’urgence pour l’Euro 2016, qu’est-ce que ça change ?

Pas énormément de choses car on sait depuis longtemps que le risque majeur à traiter sera le risque terroriste . […] ce qui s’est passé en 2015 n’a pas remis en cause les bases sur lesquelles on travaillait depuis l’origine.

Sur les stades, est-ce qu’il y aura plus de policiers, des portiques, des fouilles ?

Par rapport à ce que vous pouvez connaître pour un match de ligue 1, il y aura un double périmètre de sécurité […] à l’extérieur du stade avec contrôle des billets et palpation. Il y aura plus de policiers déployés, ce sera au Ministère de l’Intérieur de communiquer les chiffres. Sur notre dispositif nous déployons 30% de personnels en plus, soit 900 agents privés en moyenne par stade.__

Combien ça coûte ?

Nous avons un budget de 34 millions d'euros, qui a augmenté de 15% depuis novembre 2015.

Il y a le problème des "fans zones". Est-ce qu’elles seront maintenues ?

Les "fans zones" sont maintenues car les maires, Alain Juppé, le président des villes d’accueil de l’Euro 2016, ont voulu les maintenir. Ils préfèrent que les visiteurs soient réunis dans un endroit et pas dispersés. Il y aura des palpations, ce qui n'était pas prévu à l'origine.

Les réservations sont bonnes à l’étranger depuis novembre ?

La demande de billets est plus importante de l'étranger qu'on ne l'attendait. Les deux tiers des achats de billets viennent d’étrangers. Depuis novembre nous n'avons eu aucune demande d'annulation.

Il y a eu onze millions de demandes de billets. Tous ceux que vous avez mis en vente ont été vendus. Si je veux assister à un match de l’Euro aujourd’hui, je vais sur le marché noir ?

Le 9 mars nous allons ouvrir une plate-forme officielle de revente de billets dans des conditions légales.

On a organisé l’Euro 84, le Mondial 98, dans les deux cas, la France a gagné. En 2016 ?

__ Évidemment qu'on va gagner . Jamais deux sans trois. Didier Deschamps fait tout pour que ça se passe comme ça.

Michel Platini est votre ami, comment va-t-il ?

Bien. Il pourrait aller mieux s’il était avec nous. Il a un long chemin imposé par la FIFA.

Vous pensez qu'il a été victime d’un complot ?

J'attendrai que tout soit fini pour m'exprimer .

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.