C'est l'une des fuites les plus massives de l'histoire du journalisme. Plus de 11,5 millions de documents d'une société offshore basée au Panama mettent en cause notamment, chef d'Etat et milliardaires. Le directeur du Monde est l'invité de Léa Salamé.

« C’est 1000 fois plus que ce qu’on avait pu récupérer au moment de Julian Assange et de Wikileaks ». Il évoque le chiffre de 7,5 millions de données.

« Mossack Fonseca reconnaît que ce sont des données absolument authentiques ».

« Le Panama est la zone la plus noire actuellement».

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.