Les Chefs d'États, les milliardaires et les sportifs ne sont pas les seuls à profiter du système offshore au Panama. Des sociétés et familles de grands groupes français ont choisi les paradis fiscaux. Le Président du MEDEF est l'invité de Léa Salamé.

►►►Pierre Gattaz (Medef) répond aux questions de Léa Salamé :

►►►Pierre Gattaz (Medef) : "J'aime bien l'initiative d'Emmanuel Macron"

Êtes-vous "en marche" vous aussi? J'aime bien l'initiative. C'est rafraîchissant, ça permet de sortir de la politique politicienne.

Un mouvement ni de gauche ni de droite. Il ferait un bon candidat ? Lorsqu'il dit que l'économie de marché n'est ni à droite ni à gauche c'est ce que je répète depuis toujours

Il est où le million? Il est possible de créer un million d'emplois en 5 ans. C'était en 2014, depuis il y eu le CICE, la loi Macron, la loi travail. Et le million d'emplois on en est très loin. Le pacte de responsabilité a commencé à baisser la fiscalité. Il y a des verrous à lever dans le travail. Aujourd'hui c'est possible de créer un million d'emplois en 5 ans.Une entreprise c'est une graine . Vous la planter dans un terreau fertile. Quand vous mettez le dispositif de pénibilité sur la tête des entreprises vous devez fou. La version 1 de la loi el Khomri était très bien .

[…]

►►►Pierre Gattaz (Medef) : "Le loi El Khomri version 1 aurait dû permettre de dévérouiller des choses"

En 2003, les Allemands font des grandes lois. Il a fallu attendre trois ans avant que la courbe du chômage baisse et ils ont proposé un plan jusqu'en 2010.

En France, expliquez-nous comment vous nous amener au plein emploi !

Nuit debout, le mouvement s'étend. C'est une bonne chose pour le débat démocratique ? C'est une bonne chose pour nous faire prendre conscience des problèmes de la France. L'ascenseur social ne fonctionne plus en France. La France, en ce moment, c’est la France des impossibles il faut la France des possibles !

Des sénateurs français veulent poursuivre Frédéric Oudéa parce qu'il avait promis sous serment devant une commission qu'il n'utilisait plus les paradis fiscaux. Or; Le Monde explique que la Société Générale est impliquée dans les Panama Papers. Je ne connais pas l'histoire de la Société générale. Il ne faut pas faire l'amalgame entre la fraude fiscale et l'utilisation du Panama.L'optimisation fiscale tout le monde en fait.

►►►Pierre Gattaz : "Tous ceux qui sont passés par le Panama ne sont pas des fraudeurs"

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.