Jérôme Cahuzac est jugé à partir d'aujourd'hui pour avoir dissimulé un compte en Suisse. Son ancien adversaire politique à Villeneuve-sur-lot et aujourd'hui confident, auteur du livre "Dissimulations" est l'invité de Léa Salamé.

Léa Salamé : Avec l'affaire Cahuzac, on est chez Balzac ?

Jean-Luc Barré : On me présente comme l'ami de Jérôme Cahuzac, j'ai été son adversaire politique. Ça me donnait une position qui me permettait de mieux comprendre (...) ce qu'était ce personnage et son histoire .

Qu'est ce qui est romanesque dans cette hsitoire ?

Tout. Le huis-clos provincial, le rapport aux femmes, à l'argent, le pouvoir, l'ambition.

Dans quel état d'esprit est Jérôme Cahuzac aujourd'hui ?

C'est un homme qui a traversé trois années difficiles, c'est un homme brisé mais digne. C'est un homme déchu .

Il a du mal à trouver du travail ?

Oui parce que tant que cette affaire n'est pas réglée, il reste suspect. Il est un peu traquet. Il a le sentiment d'être un bouc-émissaire, l'homme qui symbolise toutes les dérives d'une classe politique.

Votre livre, c'est une forme de réhablitation ?

Non, moi j'ai simplement essayé de comprendre. Ce n'est pas à moi de juger. Je savais qu'il y avait un engrenage qu'on avait dissimulé : une histoire de cassette pendant 12 ans qui circule, le rôle de sa femme n'est pas négligeable, il y a une sorte d'omerta, on nous dit qu'on ne savait rien, que François Hollande ne savait rien, beaucoup de gens savaient. (...)

Il y a toutes les raisons de penser que [François Hollande] ne pouvait pas l'ignorer.

Pour vous, l'origine du compte en Suisse dans les années 1990, ça devait servir à préparer la candidature de Michel Rocard ?

Il y a des éléments troublants. Pourquoi en 1992 quand Jérôme Cahuzac ouvre son compte, Michel Rocard demande à Cahuzac de l'accompagner dans des rencotnres avec des responsables de firmes pharmaceutiques (...) pourvoyeuses de financement de partis politiques ? Jérôme Cahuzac n'a pas utilisé son compte jusqu'en 2003.

Sans le divorce, il n'ya aurait pas eu d'affaire Cahuzac ?

C'est elle [son ex femme] qui a mis en mouvement toute une série de données qui étaient là, en gestation depuis très longtemps . Cette cassette attendait depuis 10 ans de servir (...). Qui a permis à Médipart d'accéder aux fichiers de la clientèle Cahuzac ? Edwy Plenel dit "des sources très proches de l'entourage familial", je ne vois personne d'autre qu'elle.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.