Comment mettre fin à la galère dans les transports en commun parisiens ? La Cour des comptes estime dans son rapport que la situation va encore se dégrader dans les années à venir. La présidente de la région Ile de France réagit au micro de Léa Salamé.

Quelle est la commune la plus endettée de France ? Elle est dans votre région ? Levallois-Perret.

Si c’est en dette globale comme elle est très riche, c’est peut-être moins inquiétant que ce que vous croyez.

__

La chambre régionale des comptes d’Ile-de-France étrille la gestion de la ville par Patrick Balkany. Elle lui reproche des oublis de dépenses de 117 millions d’euros de 2007 à 2013, des primes de plusieurs milliers d’euros à certains collaborateurs, un conseiller à la retraite qui garde un cabinet près de chez lui. La Présidente de région que vous êtes, est-elle inquiète de la gestion par Balkany ?

Nous avons aujourd’hui des audits sur les départements qui ont basculé à droite, notamment sur l’Essonne, le département de Manuel Valls, qui montre que la gestion a été insincère, on a eu un rapport sur la Seine Saint Denis qui disait la même chose.

Le rapport de la chambre sur Levallois vaut autant que celui sur la Seine Saint-Denis.

Ce que je dis c’est qu’il y a une opacité inquiétante de la gestion des collectivités locales.

Je vais mettre en place la transparence, l’open-data et l’évaluation parce que je crois que le moment est venu de rendre des comptes.

__

Une du monde : les transports parisiens sont au bord de la rupture. La cour des comptes est claire : il faut augmenter les tarifs, est-ce que vous allez le faire ?

Je ne crois pas que ce soit la bonne solution . Nous payons un sous-investissement dans les transports en commun.

La cour est claire : il ne faut plus construire de nouvelles lignes, il faut restaurer les lignes actuelles. Avec quel argent ?

Avec l’argent de la région. De l’Etat qui doit respecter ses engagements. Par le passé, on n’a pas tenu les engagements, on a priorisé les TGV.

Je vais accélérer, je demande à l’Etat de me suivre.

__

Le Pass Navigo de Cécile Dufflot à 70 euros ne va pas augmenter ?

Je n’ai pas dit ça, j’ai dit que les augmentations du Pass Navigo devaient être justifiées par une augmentation de la qualité de service.

Vous avez nommé une anti-mariage gay à la tête de la commission chargée de la famille au Conseil régional. Quel est le message que vous voulez envoyer ?

J’ai nommé une spécialiste des questions familiales […] dont je rappelle que la responsabilité n’est pas de voter des lois mais de faire du quotient familial dans les cantines, de faire des tarifs familiaux dans les transports, c’est la spécialité de Caroline Carmantrand qui est une élue remarquable et dévouée.

Et qui a créé le mouvement « les mères veilleuses », qui est proche de Sens commun. La nommer quel est le message que vous voulez envoyer ?

On n’est pas en train de refaire le match. La loi Taubira elle est passée. J’ai dit à des dizaines de reprises..

Que vous aviez changé d’avis sur le mariage gay.

J’ai changé d’avis sur le mariage gay en 2012 parce qu’il a été voté.

Je veux qu’on arrête de refaire le match.

Je suis une Républicaine, humainement j’ai dit qu’il n’était pas possible de l’abroger.

Le sujet c’est que fait-on pour empêcher les familles pour quitter l’Ile-de-France.

C’est Farida. Adlani qui porte le message politique.

Hier l’Assemblée Nationale a adopté la réforme constitutionnelle. François Hollande et Manuel Valls doivent-ils dire merci à Nicolas Sarkozy ?

On dit que François Hollande s’est fourvoyé. Il occupe le débat sur une modification de la Constitution qui n’a pas lieu d’être.

Est-ce que e combat va continuer pour les tenants de la ligne Fillon. 111 députés ont suivi la ligne Sarkozy. Est-ce que vous allez lui demander de changer sa politique au Sénat ?

Sur la déchéance je dis : il faut des sanctions exemplaires mais je suis un peu gênée qu’on mette dans la Constitution qui ne touche pas tous

Michèle Alliot-Marie trouve que «ça manque de jupes» chez les dirigeants LR

Ça manque de jupes partout, au Gouvernement et à Radio France.

Delphine Ernotte, patronne de France Télévision, Laurence Bloch, patronne de France Inter.

Ce sont des exceptions qui conforment la règlent.

L'équipe

Mots-clés:
Nous contacter
  • ICAgICAgICAgICAgPHN2ZyBjbGFzcz0iaWNvbiI+CiAgPHVzZSB4bWxuczp4bGluaz0iaHR0cDovL3d3dy53My5vcmcvMTk5OS94bGluayIgeGxpbms6aHJlZj0iI2ljb25fY29udGFjdCI+PC91c2U+Cjwvc3ZnPiAgICAgICAgICAgIENvbnRhY3QKICAgICAgICA=