Depuis le début de la guerre en Syrie, il a sauvé la quasi-totalité des trésors de Palmyre avant l'offensive de l'Etat Islamique. Le directeur des antiquités syriennes est l'invité exceptionnel de Léa Salamé

Vous dites sauver Palmyre c’est sauver l’âme d’un peuple. Cette cité légendaire n’existe presque plus, quel sentiment l’emporte, la colère ou la tristesse ?

Les deux. La tristesse pour les images de la ville ou la colère pour le silence international. On a laissé tomber Palmyre mais ce n’est pas trop tard, il faut mobiliser le monde entier. On a déclaré mille fois, le combat de Palmyre c’est un combat culturel pour l’humanité.

Vous dites qu'on a laissé tomber Palmyre ?

Depuis 5 mois elle est en entre les mains de Daesh. […] C’est la honte pour nous en tant que civilisation moderne. […] Sachant que sur le ciel de la Syrie il y a tous les pays du monde.

C’est la sauvagerie totale, il y aura la bataille de la libération de Palmyre.

Que reste-t-il de Palmyre ?

C’est un des sites les plus grands du monde. Il y a encore beaucoup de temples, c’est un site fascinant, il y a encore beaucoup de choses à sauver.

Jusqu’à la dernière minute je n’abandonnerai pas. C’est une bataille culturelle.

L’historien Paul Veyne écrit « on sent souffler sur Palmyre un frisson de non-conformisme, de multiculturalisme », c’est tout ça que Daesh veut détruire ?

Depuis l’Antiquité c’était une ville de croisement entre l’Orient et l’Occident. […]C’est une ville moderne du monde entier.

C’est ça qu’ils veulent détruire ou un défi à l’occident qui aime trop les vieilles pierres du passé ?

Je pense que ces gens sont des ignorants […] la bataille c’est entre la civilisation moderne et la barbarie totale. Ils détruisent par idéologie et par vengeance contre le monde entier. […] Ils savent combien Palmyre est chère dans le cœur de tout le monde.

Daesh revend les trésors syriens, vous en avez intercepté beaucoup. Qui achète ?

La mafia est connue, elle existe partout dans le monde. Il y a des mafieux de la Turquie, de la Jordanie du Liban, c’est une responsabilité du Golfe.

Nous avons sauvé 99% des trésors de la Syrie. On ne dit pas où ils sont. Nous avons déclaré : « c’est une bataille pour le peuple syrien ».

Il n’y a pas que Daesh qui fait ça !

Opposer le gouvernement aux Syriens est une absurdité. Il y a de la criminalité partout mais surtout chez les terroristes.

Vous continuez à habiter Damas, on vous appelle dans la nuit pour vous dire qu’un site archéologique a été bombardé. Votre prédécesseur a été assassiné. Vous avez peur pour votre vie ?

On ne sait pas quand on sera tué et comment. C’est le destin. Pour la peur de la mort on a quitté la Syrie ? Non et on en est fiers. Il faut résister, il faut résister jusqu’à la dernière minute.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.