Les salariés de Nice Matin en avril sur les marches du Palais à Cannes.
Les salariés de Nice Matin en avril sur les marches du Palais à Cannes. © PHOTOPQR/NICE MATIN / Alain BRUN JACOB
Les représentants des salariés de Nice-Matin sont reçus ce mercredi par le cabinet d'Aurélie Filippetti qui leur "apporte son soutien", en présence des cabinets d'Arnaud Montebourg et de François Rebsamen ministre du Travail. Le projet de coopérative des salariés de Nice matin pour sauver leur journal en redressement judiciaire a reçu le soutien tant du PS que du député-maire UMP de la ville, Christian Estrosi qui appelle "tous les Niçois, les Azuréens, les Varois, les Corses et les Français, de toutes sensibilités politiques, à soutenir l'initiative des salariés de Nice-Matin et à la faire connaître" Pour cette opération de financement participatif, [un site internet](http://fr.ulule.com/sauvons-nicematin/) permet de recevoir les dons. Les salariés espèrent lever 300.000 euros. Les dons seront remboursés si le projet des salariés n'est pas retenu, fin septembre, par le tribunal de commerce de Nice. Le Groupe Groupe Hersant Média qui édite les quotidiens régionaux Nice Matin (90.000 exemplaires), Var Matin, Monaco Matin et détient 50% de Corse Matin, souhaite se désengager du groupe qui affiche des pertes depuis trois ans " par l'effet du recul conjugué des ventes au numéro et des recettes publicitaires. **Bruno Duvic reçoit Jean-François Roubaud, délégué syndical SNJ, porte-parole de l’intersyndicale de Nice Matin**
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.