Les ondes gravitationnelles viennent d’être détectées par des scientifiques américains. L'astronomie est-elle entrée dans une nouvelle ère ? L'auteur du livre L'univers à portée de main et docteur en physique théorique est l'invité de Patrick Cohen.

Est-ce que la découverte confirmée hier des ondes gravitationnelles est historique ?

Vraiment. D'un point de vue observation du cosmos, on n'a pas vu ça depuis Galilée, depuis 500 ans. On a un nouvel outil qui nous permet de voir des choses qu'on n'a jamais vues.

Plein de découvertes en sciences sont des validations de théories : comme le boson de Higgs. Là, on a vu quelque chose de prédit mais en inventant un outil qui nous a permis de voir l'univers comme jamais avant.

La première chose qu'on voit, grâce à ce nouvel outil, c'est deux trous noirs qui se rentrent dedans.

C'est la prédiction d'Einstein, en 1916. Mais il disait lui-même on ne pourrait pas les entendre ou les voir.

Il y a 100 ans, Einstein a introduit l'idée que tout, dans l'univers, vit dans un tissu, une matière […] faite d'espace et de temps : l'espace-temps. Autour d'objets, comme une étoile, ce tissu est déformé, c'est la gravitation.

La déformation du tissu de l'univers va créer des petites vagues. Vous et moi, on en crée mais c'est tellement infime qu'en pratique on peut dire qu'il y en n'a pas. Pour les détecter, il faut les événements les plus violents dans l'univers, par exemple lorsque deux trous noirs tournent l'un contre l'autre.

Pour vous donner une idée de l'énergie dégagée, en 10 ou 20 millisecondes, l'énergie dégagée par la collision correspond à 50 fois l'énergie dégagée par toutes les étoiles de l'univers en entier. Ca a été enregistré le 14 septembre dernier, mais si on était à côté de cet endroit, ça s'est passé il y a 1,3 milliards d'années.

Ces ondes ont été enregistrées par des outils longs de plusieurs kilomètres.

Ces ondes gravitationnelles sont des ondes d'espace et de temps. Quand elles vont vous traverser, votre taille va changer, tout ce qui est autour de vous, va changer de taille en même temps. Il faut deux rayons perpendiculaires pour voir si l'un bouge et l'autre pas.

On parle d'une prouesse technologique phénoménale.

Pourquoi dit-on que c'est une nouvelle page pour l'astronomie gravitationnelle ?

Jusqu'ici on regardait les étoiles en regardant leur lumière. Cela ne nous permet pas de tout voir, il y a des choses opaques à la lumière : les trous noirs, le big bang, là on a un nouvel outil, qui traverse tout. Les ondes gravitationnelles ne connaissent pas de mur. Cela nous permettra éventuellement de remonter aux ondes gravitationnelles crées au moment du big bang.

C'est le genre de découverte qui nous ouvre la voie aux mystères, et qui peut donner aux jeunes de faire des sciences.

L'équipe

Mots-clés:
Nous contacter
  • ICAgICAgICAgICAgPHN2ZyBjbGFzcz0iaWNvbiI+CiAgPHVzZSB4bWxuczp4bGluaz0iaHR0cDovL3d3dy53My5vcmcvMTk5OS94bGluayIgeGxpbms6aHJlZj0iI2ljb25fY29udGFjdCI+PC91c2U+Cjwvc3ZnPiAgICAgICAgICAgIENvbnRhY3QKICAgICAgICA=