La Ministre du Commerce extérieur était l'invitée de Pascale Clark. Elle réagissait notamment à la publication obligatoire des patrimoines des membres du gouvernement.

Pour la ministre, cette transparence voulue par l'exécutif est une bonne chose. "C'était une première hier", reconnaît Nicole Bricq. "Mais dans quelques années, ce sera une habitude."

Pas de voyeurisme là-dedans, donc. Pas de complexes à avoir non plus face aux accusations de l'opposition, critiquant le fait qu'un gouvernement de gauche puisse avoir des ministres "millionnaires". "Dire qu'il faut être pauvre pour être de gauche, c'est comme dire que les hommes ne peuvent pas être féministes. Attention à ne pas tout mélanger", avertit la ministre.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.