Pascal Durand
Pascal Durand © © Christophe Morin / IP3 / © Christophe Morin / IP3

Le secrétaire national d'Europe-Ecologie-Les-Verts (EELV) Pascal Durand a écarté lundi tout départ des écologistes du gouvernement avant l'ouverture de la conférence environnementale de vendredi tout en demandant à François Hollande d'arbitrer d'ici là en faveur de "véritables changements".

Le chef de l'Etat a exclu dimanche soir sur TF1 une augmentation de la taxe sur le diesel dès 2014, réclamée par les écologistes, tout en réaffirmant vouloir s'engager dans la transition énergétique.

Une position dénoncée par le député EELV Noël Mamère qui menace dans un entretien à Sud-Ouest publié lundi de quitter le parti si les deux ministres EELV, Cécile Duflot et PascalCanfin, ne quittaient pas le gouvernement à la suite de ce qu'il voit comme un désaveu présidentiel.

Pour Pascal Durand, qui a donné dimanche au gouvernement six jours pour s'engager concrètement en faveur de la transition écologique, la question d'un départ du gouvernement ne se pose pas dans l'immédiat.

Ca fait un an qu'on nous demande en permanence si on veut quitter ou ne pas quitter le gouvernement, moi j'ai toujours refusé de poser cette question en disant 'nous sommes dans cette majorité et nous avons vocation à la faire réussir. Ce qui se pose, c'est ce que va dire le président de la République dans six jours. Il a encore dit hier soir que l'écologie était une opportunité.

Il y a des éléments contraires et nous demandons au président de la République d'arbitrer en faveur des véritables changements", faute de quoi la France ratera "le train de la transition énergétique. Nous considérons que comme dans nombre de pays la transition écologique a créé des centaines de milliers d'emplois et surtout qu'elle n'est pas dans un rêve, pas dans une projection des avions solaires, elle est concrète là maintenant tout de suite.

L'intervention de Pascal Durand

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.