Le député socialiste du Val-d'Oise et proche de Jérôme Cahuzac est l'invité de Pascale Clark.

Pour son ami, l'ancien ministre du Budget a été, cette fois, parfaitement honnête dans son interview, où il évoque sa "part d'ombre" et ses regrets. "Il y avait hier un moment de vérité, personnelle et politique", assure Dominique Lefebvre.

Selon lui, il n'y avait pas ici "d'éléments de langage" mais "un discours de vérité". "Les journalistes devraient faire preuve d'un peu plus de responsabilité."

Quant à cette petite phrase de Jérôme Cahuzac, qui dit ne pas savoir quelles informations avaient François Hollande et Jean-Marc Ayrault : "je ne crois pas qu'il ait voulu mettre en cause l'exécutif".

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.