Malgré l'hostilité d'élus et d'habitants du XVIe arrondissement de Paris le gouvernement "soutient pleinement le projet" très contesté du futur centre de logement de SDF près du Bois de Boulogne, la Ministre du logement est l'invité de Léa Salamé.

►►►Emmanuelle Cosse répond aux questions de Léa Salamé :

Les habitants du 16e arrondissement sont-ils tous des égoïstes ?

Je suis assez étonnée. Il y a zéro centre dans le 16e arrondissement quand il y a 10 000 places dans Paris.

Ce sera un centre pour des migrants ou des SDF ?

Des SDF et des familles à la rue […]

Le maire Claude Goasguen dit qu’il n’a pas été prévenu.

Ce dossier est connu depuis plusieurs années . Le permis de construire a été connu il y a plusieurs mois. Il va être ouvert en juillet. Il n’y avait pas eu de réunion de concertation avec les habitants mais on n’en fait pas pour chaque projet.

Je pense que la solidarité n’a aucune frontière. C’est inacceptable d’avoir de telles réactions.

Geoffroy Didier propose d’arrêter le logement très social là il y a déjà 30% de logements sociaux, l’idée c’est de casser les ghettos.

Je ne le crois pas. C’est uniquement pour taper les communes en difficulté.

Comment vous expliquez que le maire de Sarcelle dise « c’est une bonne mesure » ?

L’an passé en Ile-de-France on n’a quasiment pas eu de création de logements très sociaux dans les communes qui ont déjà 50% de logements sociaux. C’est une posture négative.

Le premier ministre avait parlé d’ « apartheid ».

Il existe […] Il y a des quartiers en France où il y a de la ségrégation sociales.

Le référendum sur le projet Notre-Dame-des-Landes aura lieu au mois de juin et ne concernera que les électeurs du département de Loire-Atlantique. C’est un bon arbitrage ?

C’est l’arbitrage de Manuel Valls. Vous connaissez ma position au projet.

Je pense que ce référendum va régler un problème : la population n’avait jamais été consultée.

Je pense qu’il faut que ça ait lieu, vite.

Les jeunes manifestent aujourd’hui conte la loi El Khomri, est-ce qu’il y a trois mois vous auriez signé la pétition contre la loi ?

Non.

Le projet amendé vous convient ?

Il me convient.

La déchéance de nationalité. Manuel Valls a profondément regretté que les sénateurs décident de réécrire le texte pour les binationaux. Vous êtes du côté des sénateurs ?

J’avais toujours dit : il faut que le débat parlementaire ait lieu, il a lieu. […]

►►►Emmanuelle Cosse : "Je reste opposée à l'inscription de la déchéance de nationalité dans la Constitution" :

Ce n’est pas trop dur de jouer l’équilibriste.

Je travaille tous les jours pour qu’on améliore la situation du logement et des migrants.

Vous êtes sans parti fixe ?

Il paraît. Je ne suis pas très au courant de ces choses. C’est derrière moi.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.