Christian Estrosi, député-maire UMP de Nice est l'invité de Pascale Clark. Il évoque la radicalisation du mouvement des anti-mariage pour tous.

Les opposants au mariage pour tous sont-ils responsables des débordements observés ces derniers jours ? Agressions homophobes, casseurs... Pour le député-maire de Nice, tout ça n'a rien à voir avec les manifestants. "En 2006, contre le CPE, il y avait aussi des extrémistes et des ultra. Personne ne peut éviter cela", assure-t-il. "Mais je n'ai jamais vu autant de mobilisation de police pour quelques dizaines de manifestants", ajoute Christian Estrosi en référence à l'arrestation de 70 militants lundi dernier.

En revanche, quand il s'agit de sa propre sécurité, l'ancien ministre estime qu'on n'en fait pas assez. Pour preuve, l'interruption d'une dédicace dans une librairie de Nice par des militants islamophobes. "J'ai demandé au ministre de l'Intérieur de prendre les mesures nécessaires pour permettre ma libre expression."

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.