Pour Jean-Marc Ayrault face à la crise des réfugiés, la France et Allemagne partagent les mêmes objectifs: "améliorer le contrôle des réfugiés et stopper les migrants irréguliers".

L'ambassadeur allemand est l'invité d'Alexandra Bensaid.

Nikolaus Meyer-Landrut répond aux questions d'Alexandra Bensaid.

Réaction à l’annonce du quotidien allemandZeitung de l’arrivée de 3,6 millions de réfugiés dans le pays d’ici 2020 : «Nous ne pouvons pas chiffrer » « Les chiffres sont trop important on cherche à les réduire de façon significative et durable ».

« La meurtrissure de l’indécent discours de Munich » dit Martine Aubry ce matin à propos des attaques de Manuel Valls, les Allemands ont-ils été meurtris ? « Je suis ambassadeur » répond-il.

La raison pour laquelle les gens partent ce n’est pas leur accueil mais les conditions désastreuses dans leur pays

Nikolaus Meyer-Landrut

Sur la Syrie : «Il faut les aider dans les pays limitrophes »

«Il faut accueillir dans l’humanisme ceux qui viennent chez nous et instruire les dossiers individuellement »

Nikolaus Meyer-Landrut sur la crise des réfugiés : "Il faut instruire les cas individuellement "

« Nous sommes 500 millions d’habitants en Europe, nous sommes un continent riche, nous ne serions pas capable d’accueillir un ou deux millions de réfugiés ? »

« La Turquie est un pays-clé »

« Nous attendons de l’Europe la mise en œuvre des décisions communes et dans l'urgence »

Nikolaus Meyer-Landrut sur la crise des réfugiés : "Nous cherchons des solutions avec le gouvernement français "

«La question clef est le nombre de réfugiés arrives en Europe au printemps va-t-il repartir à la hausse »

«L'Allemagne ne peut pas exclure des responsabilités à prendre au niveau national ». Il précise plus loin : «Si aucune décision européenne n'est prise, l'Allemagne sera obligée de réagir »

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.