Le Philosophe est intronisé cette semaine à l'Académie Française au fauteuil de Félicien Marceau. Son entrée dans la célèbre institution a suscité la polémique. Il est l'invité de Léa Salamé.

Un homme ne change jamais a dit Nicolas Sarkozy

Je pense qu’on change bien sûr, la vie que l’on mène dépend des rencontres, j’espère avoir aussi changé. Je dois beaucoup à d’autres que moi-même.

C’est la 1ere fois qu’un juif rentre en majesté ? ça vous oblige ?

C’est pas tout à fait la 1ere fois. C’était le cas de Simone Veil. La dimension Juive de mon existence s’est exprimé dans plusieurs de mes livres. J’ai pensé à mes parents mais aussi à mes grands-parents que je n’ai pas connu

Que va dire le fils des rescapé d’Auschwitz ? avez-vous trouvé les mots ?

Oui, j’ai trouvé les mots bien sûr. Aujourd’hui, on ne retient de Félicien Marceau que la collaboration. J’affronte donc. J’en parlerai sans dérobade possible dans mon discours.

Voir un Néo-réac sous la coupole serait un signe que c’est la victoire des idées (Elisabeth Levy) ?

Pour un dominant j’ai la main molle. J’en prends plein sur la figure tous les quatre matins. Je suis traité de néo-réac parce que je critique la culture de masse et l’effondrement de l’école républicaine. Les collabos de la vérité font de moi un néo-réac.

Il fut un temps ou les intellectuels français faisaient rayonner la France à l’étranger ?

Ce débat intéresse à l’étranger. Il faut résister au présent. L’avenir de la culture, la place de la culture est pour moi un sujet capital

On a trop souvent mis la crise identitaire sous le tapis. N’est -on pas aujourd’hui dans l’obsession identitaire ?

Non, je ne pense pas. C’est venu chez moi quand je me suis rendu compte que la France était elle-même en question. On peut aimer la France avec le soucis de la continuité historique. La France est en train de changer et pas pour le meilleur…

L’Académie française aujourd’hui face à une élite arrogante et barbare incarne avec son respect des formes et son amour de la belle langue la résistance de la civilisation

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.