Dans l'affaire Bettencourt, les détracteurs du juge Gentil ont reçu le soutien indirect de l'avocat et ancien ministre délégué à la Justice Georges Kiejman. Il est l'invité de Patrick Cohen.

Cette mise en examen restera comme un mauvais coup porté à la justice et peu m'importe que son auteur ait voulu ou non rejoindre au panthéon quelques gloires judiciaires que leur narcissisme a rendu illustres. Il y a trop d'invraisemblances et de doutes pour qu'en raison des textes de loi auxquels j'ai concourrus et des faits que j'ai connus, je puisse me dérober, indépendamment de toute sympathie pour Nicolas Sarkozy. Qui peut croire que le financement occulte d'une campagneprésidentielle, certes possible, se fait par remise d'une enveloppe au candidat, entre la poire et le fromage, en ajoutant probablement: 'Tenez, mon brave, cela pourra vous aider?'"

Les invités

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.