Le Président iranien Hassan Rohani arrive aujourd'hui en France pour une visite d'Etat. Visite qui devrait notamment permettre de signer des contrats avec les entreprises françaises. L'ambassadeur iranien à Paris Ali Ahani est l'invité de Léa Salamé

17 ans qu’un résident iranien n’était pas venu à Pari. Vous voyez la France comme un ancien ennemi ou un nouveau partenaire ?

La France a été toujours un partenaire de l’Iran . On est au 300ème anniversaire des relations franco-iraniennes.

Ça n’a pas toujours été un long fleuve tranquille.

Tout à fait mais il y a toujours eu un regard positif de l’un envers l’autre.

Je suis optimiste après la négociation longue du dossier nucléaire.

L’Iran a promis d’acheter 114 airbus. Beaucoup de chefs d’entreprise hésitent d’aller investir en Iran. Ils ont peur des sanctions, est-ce qu’elles vont être levées. Ils n’aiment pas l’insécurité. Que leur dites-vous ?

Je leur conseille de venir le plus rapidement possible pour ne pas rester derrière les autres. Malheureusement les entreprises françaises sont plus politiques que leur concurrents, allemands par exemple. Ici elles regardent toujours les circonstances politiques.

La porte est ouverte, les entreprises françaises sont bienvenues. Il y a certains contrats qui vont être signés dans l’industrie automobile avec PSA. Ils veulent revenir, on peut compter sur un partenariat à long terme.

Est-ce que l’Iran est en guerre avec le monde sunnite ?

Pourquoi ? Jamais. Nous avons une bonne relation avec tous les pays arabes.

Alors pourquoi l’Iran a été condamné pour ingérence ? On l’accuse d’attiser les conflits en Iran au Bahreïn ?

Ce qui est regrettable c’est la politique saoudienne qui cherche la tension dans cette région qui a besoin de calme.

Selon nos informations, il a dépensé beaucoup pour influencer la ligue arabe pour imposer des décisions

Est-ce que vous êtes en guerre avec l’Arabie Saoudite ? Pourquoi avez-vous rappelé votre ambassadeur ?

C’est l’Arabie-Saoudite qui a interrompu nos relations politiques. C’est naturel que nos ambassadeurs rentrent.

L’Arabie Saoudite regarde l’Iran comme un rival , ce qui n’est pas le cas. Nous croyons qu’il faut une coopération étroite entre l’Iran et l’Arabie Saoudite.

Est-ce que Bachar al-Assad est sauvé en Syrie. Si oui est-ce vous ou les Russes qui l’avez sauvé ?

Nous sommes à côté du peuple syrien, nous pensons à son avenir. Nous essayons de les aider pour qu’ils soient capables de décider pour eux-mêmes.

__

__

Vous n’avez pas de combattant au sol qui combattent Daech ?

Non . Nos conseillers militaires, leur présence et leur aide a été très efficace.

Le président Iranien Hassan Rohani arrive aujourd'hui en France pour une visite d'Etat. Visite qui devrait notamment permettre de signer des contrats avec les entreprises françaises.

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.