Pascal Brice est le directeur de l'OFPRA (Office Français de Protection des Réfugiés et des Apatrides). Alors que François Hollande a promis l’accueil de 30 000 réfugiés d’ici à 2017, il vient d'être reconduit pour trois ans à la tête de cet organisme.

Bernard Cazeneuve qui s’inquiète des « vrais faux » passeports syriens, c’est un problème auquel vous êtes confronté ?

C’est surtout l’entretien qui compte pour l’officier de l’OFPRA. Ce qu’indique Bernard Cazeneuve c’est une inquiétude constante de la France.

Combien de demandes avez-vous écartées pour des raisons de sécurité ?

En 2015, il y a eu 80 000 demandes de droit d’asile en France.

Quels sont les profils qui attirent votre attention ?

Des profils qui viennent de certains pays, de la Syrie mais aussi des collaborateurs de Bachar-el-Assad qui pourraient demander l’asile. Ces cas sont rares mais ils font l’objet d’une vigilance constance en application de la convention de Genève.

80 000 demandes en 2015 mais vous ne m’avez pas dit combien vous en avez écartées pour raisons de sécurité. Ça se compte sur les doigts d’une main ?

Exactement. 25 000 personnes ont été protégées en 2015, contre 15.000 en 2014. 25 000 qui obtiennent le droit d’asile.

Un million de migrants vers l’Europe en 2015, avec un mécanisme de répartition par quotas via des hotspots. Pascal Brice est-ce qu’en décembre 2015 ça fonctionne ?

C’est en rodage.

C’est un euphémisme.

25 000 personnes protégées cette année, ils étaient 15 000 l’année dernière. Le droit d’asile progresse en France.

Sur les 32 000 réfugiés que la France doit accueillir en 2 ans, combien en a-t-on accueillis ?

Seulement 19 sont arrivés en France au mois de décembre, c’est dire que ce système ne fonctionne pas pleinement. Pour l’instant les migrants qui arrivent ont une destination en tête : l’Allemagne.

La vérité c’est que vous devez-vous déplacer pour convaincre les migrants de venir en France.

La réalité est que c’est l’Allemagne attire ces migrants. La Grande-Bretagne attire aussi.

Pourquoi la France n’attire pas ?

Ce n’est pas la France qui n’attire pas c’est l’Allemagne qui attire. Aujourd’hui il faut plus d’un an et demi pour instruire l’ensemble de la procédure de demande d’asile. Cette procédure se réforme depuis un an.

Nous n’avons pas une vague de migrants sur la France, comment expliquez Calais, comment expliquer Calais ?

Nous échangeons avec eux, pour que le droit d’asile puisse exister à Calais.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.